La Nouvelle-Zélande envisage de modifier sa loi sur la vape

La législation en Nouvelle-Zélande est paradoxale. L’importation des produits de vape est autorisée, la consommation des e-cigarettes est légale mais leur vente est interdite. Devant une telle incohérence, le gouvernement néo-zélandais pourrait revoir sa copie.

nouvelle zélande

Depuis des années, la Nouvelle-Zélande est l’un des pays les plus répressifs concernant le tabac. L’arrivée sur le marché international des dispositifs de vape aurait pu être accueillie comme une opportunité pour réduire la consommation de cigarettes. Pourtant, malgré la demande incessante de “Hāpai Te Hauora”, une organisation de santé publique Maori, les autorités ont toujours interdit le commerce des e-cigarettes alors que vapoter dans les lieux non fumeurs est permis. Une situation en passe de changer.

 

Un assouplissement nuancé des lois sur les e-cigarettes

Aujourd’hui, le pays compte environ 16% de consommateurs de tabac soit une baisse de 20% en 10 ans. De plus, près de 80% des jeunes n’a jamais tiré sur une cigarette. Malgré ces données encourageantes, ces chiffres ne reflètent pas parfaitement la vérité. Le taux de jeunes fumeurs au sein de la population Maori est deux fois plus élevé que dans le reste de la population.

Pour Hayden McRobbie, directeur de clinique et professeur en santé publique en Angleterre, la réglementation actuelle en Nouvelle-Zélande génère une situation compliquée. Selon lui, permettre la vente de dispositifs de vape serait une avancée. Cela permettrait également d’atteinte plus facilement l’objectif 2025 “sans fumée” fixé par le gouvernement néo-zélandais. Le nombre de vapoteurs en Nouvelle-Zélande est estimé entre 100 000 et 200 000 vapoteurs. Près de la moitié a commencé à vapoter pour arrêter la cigarette.

Le gouvernement devrait bientôt autoriser la vente des produits de vape sur son territoire aux personnes âgées de 18 ans et plus. Les commerçants pourront même librement exposer leur produit dans leurs rayons. Malgré tout, la publicité pour les cigarettes électroniques et e-liquides sera toujours illégale. De plus, le vapotage sera soumis à une réglementation plus stricte. Ainsi l’usage des produits de vape sera interdit dans les espaces non-fumeurs.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.