Interdiction de fumer dans les parcs : c’est au tour de Paris

Après son lointain voisin alsacien, Paris expérimente à son tour l’interdiction de fumer dans les parcs. Adoptée le 1er juillet à Strasbourg, cette mesure de lutte anti-tabac séduit la capitale française. Le groupe radical de gauche, centre et indépendants (RGCI) a émis ce vœu, que le Conseil de Paris a accepté, ce 3 juillet.

Les grandes villes souhaitent ainsi étendre la mesure de 2007, interdisant de fumer dans les lieux publics. Celle-ci concernait jusqu’ici uniquement les lieux clos tels que les hôpitaux, les écoles ou encore le lieu de travail. Désormais, il sera proscrit dans les lieux publics, même ouverts, de Paris.

 

paris

Une interdiction de fumer qui progresse

Face au fléau représenté par le tabac, les mesures de lutte se multiplient depuis quelques années. Après les lieux officiels, l’interdiction de fumer dans les bars, restaurants et discothèques avait été adoptée en 2008. Il aura fallu attendre 2015 pour que celle-ci concerne les aires de jeux pour enfants.

Après quelques années d’accalmie, en dépit de la hausse du tabac et du paquet neutre, l’interdiction sévit de nouveau. Si la tabagisme diminue d’année en année, avec une baisse de 2,5 % de fumeurs en 2017, il tue encore des millions de fumeurs. En interdisant de fumer dans les parcs, les autorités espèrent dissuader les plus jeunes de goûter au tabagisme. Elles tentent ainsi de réduire les occasions de s’en griller une.

Paris se lance donc désormais dans l’aventure des parcs anti-tabac. Après quatre mois d’expérimentation, cette mesure devrait être officiellement adoptée. Concernant quatre parcs pour la phase d’expérimentation, elle s’étendra peu à peu à l’ensemble des parcs de la capitale.

Cette interdiction n’est pas une innovation française, ayant déjà vu le jour en Finlande, en Islande ou encore au Royaume-Unis. Après Strasbourg et Paris, quelles seront les prochaines villes à lutter contre le tabac dans leurs espaces verts ?

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.