Les buralistes se positionnent sur le marché du cannabis

Le président de la Confédération des buralistes a fait une déclaration fracassante samedi 21 juillet au journal Le Parisien. Philippe Coy a annoncé que les buralistes sont d’accord pour vendre du cannabis. Le 18 juin dernier, il aurait même fait une proposition dans ce sens au ministre de la santé, Agnès Buzyn.

cannabis

Le contexte économique est particulièrement difficile pour la profession. D’ailleurs les chiffres sont éloquents, 8 000 bureaux de tabac ont fermé leurs portes entre 2002 et 2017. La situation ne risque pas de s’améliorer car les ventes de tabac ont encore fortement chuté ces derniers mois et les buralistes subissent la concurrence très forte des boutiques commercialisant des produits de vape. Tout récemment un nouvel acteur pourrait grignoter encore leur part de marché, les «coffee-shops» proposent à leurs clients du CBD (cannabidiol), un produit non psychotrope issu du cannabis.

Aujourd’hui, les buralistes désirent avoir l’exclusivité de la distribution des produits à base de cannabis en cas de légalisation. Leur souhait est de compenser les pertes financières subies ces dernières années en raison des lois anti-tabac, des pertes d’autant plus importantes que les gérants de bureaux de tabac n’ont pas anticipé l’engouement de la population pour les produits de vape.

 

Un flou juridique sur le CBD

cannabisAujourd’hui, la réglementation française stipule que la vente du CBD est autorisée si le pourcentage de tétrahydrocannabinol (THC) est inférieur à 0,2%. Le THC est la molécule responsable de l’effet euphorisant du cannabis. Toutefois, ces dernières semaines, la presse fait l’écho de nombreuses arrestations de responsables de magasin de vape, mis en examen pour commercialisation de stupéfiants.

De son côté, la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) a rappelé que la vente de CBD était interdite alors qu’Agnès Buzyn n’a pas exprimé d’opinions claires sur la légalité du CBD. Aussi, Philippe Coy souhaite une décision politique ferme concernant le cannabis et en cas de légalisation il demande que les buralistes aient l’exclusivité de la vente de tous les produits issus du cannabis dans l’Hexagone.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.