Juul tente le verrouillage par Bluetooth pour empêcher les jeunes de vaper

La société Juul Labs prévoit la commercialisation de produits de vape compatibles avec la technologie Bluetooth. Cette innovation a pour vocation d’empêcher les mineurs d’utiliser leurs appareils mais la jeune start-up souhaite, surtout, apaiser les critiques.

Victorias Davis, porte-parole de la marque a souligné la volonté de Juul Labs de limiter l’accès des e-cigarettes aux plus jeunes. Cette décision a certainement été motivée par les poursuites judiciaires dont la jeune entreprise fait l’objet actuellement. Une enquête diligentée par Maura Healey, procureure du Massachusetts est en cours. Juul Labs est accusé de fournir de la nicotine à des personnes âgées de moins de 21 ans.

En avril dernier, d’après le journal Bloomberg, la jeune société avait envisagé de développer une technologie pour contrôler la fréquence d’utilisation de ses produits. Une option supplémentaire aurait permis de moduler la dose et l’intensité de la saveur.

juul

Des innovations pour limiter l’accès aux e-cigarettes

Récemment une demande de brevet a été déposée par Juul Labs. L’invention porte sur la création d’un dispositif pour bloquer la e-cigarette. Plusieurs stratégies sont envisagées. L’utilisateur pourrait se servir d’un code pin ou d’un identificateur biométrique pour déverrouiller l’appareil. Juul Labs envisagerait également d’incorporer un système de géolocalisation sur ses modèles de e-cigarettes. Le but est d’empêcher le fonctionnement de l’appareil dans certains lieux sensibles comme les établissements scolaires. Cette information provient d’une source anonyme et n’a pas été confirmée par les dirigeants de l’entreprise.

Toutefois, la jeune start-up originaire de San Francisco devra attendre l’approbation de la FDA). Cet organisme de santé devra valider (ou pas) les modifications apportées aux e-cigarettes développées par l’entreprise et ainsi autoriser une mise sur le marché sur le territoire américain.

D’ici là, la société projette de vendre la Juul Bluetooth à l’international dès le début de l’année prochaine. Victoria Davis rappelle toutefois que le dépôt de brevet d’une invention n’implique pas forcément une exploitation commerciale. Cependant, dans un courrier adressé à The Verge, un site américain spécialisé dans l’actualité, elle a déclaré que les progrès technologiques développés par sa société pouvaient aider à restreindre l’accès des e-cigarettes aux plus jeunes.