La FDA céderait-elle aux avances de la vape ?

Si, jusqu’alors, la Food and Drug Administration (FDA) était restée méfiante vis-à-vis de la vape, elle semble s’adoucir. Dans la lutte anti-tabac, la vape pourrait être l’alternative la plus saine à la cigarette électronique. Dénuée de fumée, les études s’accordent à dire qu’elle ne présente aucun risque cancérigène.

Néanmoins, la teneur en nicotine, substance addictive, des e-liquides a laissé certains sur la réserve. L’attrait des jeunes pour la cigarette électronique était également perçu comme un risque de tabagisme. Parmi les réticents à la cigarette électronique, la FDA, qui jusqu’alors était loin d’être convaincue par cette alternative.

Scott Gottlieb, son commissaire, n’avait pas jugé utile de soutenir l’effort du développement de la vape. À l’inverse, certains produits n’avaient pas été approuvés à la vente. L’IQOS de Phillip Morris International et le snus de Swedish Match en sont les parfaits exemples. Les arguments moralisateurs avançant le risque du vapotage chez les mineurs avaient donc contraint la FDA à se montrer frileuse.

fda

Le marché de la vapoteuse désormais soutenu par la FDA

Se rendant à l’évidence, Gottlieb doit bien admettre que la vape a un impact positif face au tabagisme. Celui-ci connaît d’ailleurs le taux le plus faible, notamment chez les mineurs. Et pourtant, il ne s’accompagne pas d’une recrudescence de l’usage de la vapoteuse chez ce public. Une absence de cause à effet qui devrait rassurer les parents inquiets…

Constatant une corrélation entre la diminution du tabagisme et l’essor de l’e-cigarette dans la population adulte, la FDA a donc dû abdiquer. Celle-ci a récemment annoncé un projet de réglementation des dispositifs de vapotage. La mise en vente de certains produits pourrait donc bientôt être accordée et des campagnes d’informations sur la vape diffusées.

Le soutien de la FDA aux produits du vapotage devrait ainsi donner un nouveau souffle à ce marché. Les cigarettiers ayant souffert de la diminution du tabagisme, ils devraient être satisfaits de cette prise de position de la FDA. Si le débat fait rage, depuis quelques années, entre bienfaits et risques du vapotage, il semblerait que la FDA ait tranché !