Les cigarettiers lavés des soupçons de pratiques anticoncurrencielles

S’il est parfois reproché aux entreprises de faire de la concurrence déloyale, l’inverse est également possible. Le marché du tabac a, en effet, été récemment visé par des soupçons de pratiques anticoncurrentielles. De grands cigarettiers tels que Philip Morris, British American Tobacco ou encore Japan Tobacco International étaient visés par ces accusations.

Après plusieurs mois d’enquête, l’Autorité française de la concurrence a finalement classé cette affaire sans suite. Les géants du tabac commercialisant notamment Malboro, Lucky Strike, Gitanes et Winston ont fait l’objet d’une observation rapprochée.

Il leur était reproché une entente anticoncurrentielle autour de la production et de la distribution de leurs produits. Or, ces pratiques sont strictement interdites afin d’éviter que les dirigeants s’entendent pour favoriser le tabagisme, notamment des plus jeunes.

cigarettiers

Une enquête désormais close

Après les soupçons, place au verdict, favorable pour les cigarettiers qui ont pu montrer patte blanche. Il faut dire qu’après un net recul des ventes du tabac, ces industriels ont de quoi s’inquiéter. Un chiffre d’ailleurs une baisse de 9,1 % au premier trimestre 2018 et de 20 % depuis le mois de mars, des résultats jusqu’alors jamais atteints.

Les cigarettiers se défendent pourtant d’avoir adopté des pratiques illégales pour maintenir leur marché. Ils se tournent davantage vers de nouvelles alternatives à la cigarette, telles que la vape, pour rester prospères.

À l’annonce de l’abandon des charges dans l’enquête de l’Autorité française, tous se sont d’ailleurs montré satisfaits. Si Seita et BAT France ont pris « bonne note » de cette décision, d’autres comme Logista France s’en sont félicité. La plupart ont ajouté qu’ils travaillent dans le « respect des règles de droit en vigueur », contrairement à ce que les associations de lutte anti-tabac pourraient supposer.

Ces dernières devront donc trouver d’autres arguments qu’une entente implicite entre les cigarettiers pour lutter contre le tabagisme. Elles peuvent, pour l’heure, s’appuyer sur les études qui démontrent la nocivité du tabagisme sur la santé. Néanmoins, la population n’est pas sans méconnaître cet impact avéré, ce qui ne décourage pourtant pas les fumeurs d’arrêter.

 

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.