La mauvaise image de la vape perdure aux USA

Une enquête réalisée par le cabinet de sondage américain Rasmussen Reports révèle que la vape continue d’avoir une mauvaise image aux États-Unis. Cette étude a été effectuée sur un échantillon de 1 000 personnes représentatives de la société américaine. Elle montre que seulement 20 % des Américains pensent que l’e-cigarette est moins nocive que le tabac classique. 50 % d’entre eux pensent même que la vape est aussi nocive et 13% l’imaginent pire ! Les 17 % qui restent n’ont aucune opinion à ce sujet. Selon le site ChurnMag : « L’ignorance répandue sur le sujet de la vape, en particulier en Amérique, semble provenir de la sélection des médias ».

En effet, un grand nombre de médias généralistes américains n’hésitent pas à relayer systématiquement les informations négatives au sujet de la vape. Et cela depuis plusieurs années déjà.

image

Une majorité d’articles à charge publiés par les médias américains

Les articles concernant la vape ont malheureusement tendance à mettre l’accent sur des accus qui explosent. Ils relayent également la moindre petite étude douteuse décrivant la vape comme dangereuse.

Par contre, lorsqu’il s’agit d’évoquer un rapport montrant que vaper serait au moins 95 % moins nocif que fumer du tabac, l’enthousiasme est bien moindre.

De même, une autre étude montrant que l’e-cigarette réduirait le risque de développer un cancer de 57 000 fois par rapport au tabac est pratiquement passée inaperçue. (Étude réalisée en octobre 2017 sur une population de 100 000 habitants).

À une époque où les gouvernements commencent à prendre en compte la nécessité de combattre les fake news, peut-être faudrait-il se pencher sur ce problème. Combattre les médias qui veulent faire croire que la vape est aussi, voire plus dangereuse, que le tabac serait salutaire. Cela pourrait en effet sauver de nombreuses vies humaines.