Philip Morris pourrait introduire la vape aux Émirats Arabes Unis

Ces dernières années, l’essor de la cigarette électronique a mis à mal les géants de l’industrie du tabac. Ils ne cessent depuis d’essayer de rattraper leur retard, en proposant notamment des solutions alternatives à la cigarette. Le groupe Philip Morris International pourrait franchir un palier en amenant la vape aux Émirats Arabes Unis.

C’est une information étonnante qui vient d’être rapportée par le site ChurnMag. Est évoquée la possibilité de voir les Émirats Arabes Unis autoriser l’importation de cigarettes électroniques. Les produits de vape y sont totalement interdits à l’heure actuelle. Autre surprise : ce serait le groupe Philip Morris qui en serait responsable !

Le site rapporte une possible alliance entre le géant du tabac et l’Esma, un groupe local de défense des consommateurs. Si rien n’a été annoncé encore, il s’agirait d’un changement majeur dans le pays. La tendance aux EAU était plutôt au durcissement des sanctions pour les personnes important des cigarettes électroniques en contrebande.

Le vapotage bientôt légalisé aux Emirats Arabes Unis ?

D’après Churmag, des représentants de Philip Morris International auraient confirmé être en relation avec l’Esma. Le groupe réfléchirait « à la meilleure façon de réglementer tous les nouveaux produits du tabac ». Un signe indiquant une prochaine légalisation de l’e-cigarette ?

Faute de déclaration officielle des autorités locales, il est difficile d’en savoir plus actuellement. Pour autant, le rôle du groupe Philip Morris interpelle. Qu’un des plus grands cigarettiers au monde se fasse l’ambassadeur du vapotage a en effet quelque chose de saugrenu.

L’introduction de la cigarette électronique aux Emirats Arabes Unis serait une bonne nouvelle. Mais la tentative de Philip Morris de s’approprier un marché potentiel l’est beaucoup moins. Des produits ne présentant pas une véritable alternative au tabac pourraient ainsi être importés.