Une nouvelle enzyme contre la dépendance à la nicotine

Un récent article vient de dévoiler les essais pré-cliniques prometteurs réalisés autour d’une toute nouvelle enzyme. Testée sur des animaux, celle-ci a démontré ses effets spectaculaires dans la lutte contre la dépendance à la nicotine. Elle pourrait d’ailleurs aboutir à l’avenir à un médicament efficace et innovant à l’usage des fumeurs voulant arrêter la cigarette.

C’est un article en ligne de la revue Science Advances qui a révélé les résultats de ces premiers tests. Les équipes scientifiques du laboratoire Scripps Research ont entrepris des essais à partir d’une nouvelle enzyme modifiée. Elle a permis de combattre efficacement la dépendance à la nicotine chez le rat.

Baptisée NicA2-J1, cette enzyme pourrait donner lieu à un nouveau traitement potentiel contre la dépendance tabagique. L’un des éléments les plus intéressants de ces essais est que les sujets n’ont pas rechuté par la suite. Réduire fortement la dépendance à la nicotine sans symptômes de sevrage serait une première.

nicotine

Une approche originale très encourageante

Le principal chercheur à la tête des essais, Olivier George, est enthousiaste quant aux résultats obtenus. À l’heure actuelle, 60 % des personnes essayant la cigarette deviennent des fumeurs quotidiens. Parmi eux, les trois quarts rechutent après avoir tenté d’arrêter de fumer. Un nouveau traitement adapté serait donc par conséquent d’une grande utilité.

L’originalité du procédé testé est de détruire la nicotine de fumée tabagique avant que celle-ci n’atteigne le cerveau. L’enzyme utilisée s’y attaque directement dans le sang afin d’en diminuer les effets néfastes. Pour cela, elle a subi une modification dans un laboratoire ayant mené de nombreux tests sur ses propriétés anti-dépendance.

Les essais pré-cliniques ont démontré l’efficacité de l’enzyme à éliminer la dépendance à la nicotine chez les rats. Elle va désormais devoir être testée à une plus grande échelle. La prochaine étape sera en effet des essais menés sur des sujets humains. Ils serviront à déterminer si l’enzyme peut être utilisée sans effets secondaires dangereux pour la santé.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.