Altria, qui distribue Marlboro, face à la FDA

Les géants du tabac sont, depuis quelques mois, dans le viseur de la Food and Drug Administration (FDA). Après avoir lutté contre le tabagisme, la FDA a déclaré la guerre à la cigarette électronique. Elle accuse cette pratique d’être une « passerelle » vers le tabagisme, notamment pour les mineurs.

Les cigarettiers avaient investi dans ces nouveaux dispositifs pour limiter leurs pertes liées au tabac. Ils se voient désormais accusés d’inciter les mineurs à se tourner vers leurs produits grâce à ces innovations.

Si la plupart des accusations concernent Juul, une vapoteuse très prisée par les adolescents, d’autres marques sont visées. C’est le cas d’Altria (anciennement Philip Morris Companies Inc.), qui distribue Malboro, et qui a, elle aussi, développé des produits de vapotage. Si Juul Labs a fait alliance avec la FDA pour prévenir le vapotage chez les jeunes, Altria va plus loin. Le groupe a ainsi préféré retirer certains de ses produits de la vente.

altria

Altria lâche du terrain à Juul

Si le groupe Altria préfère se retirer du marché de la vape, cela ne semble pas sans raison. Ce geste pourrait, en effet, faire taire la FDA pour quelques temps, tandis qu’elle n’y perd pas au change. Le groupe n’a finalement retiré que 20 % de ses dispositifs de vapotage, limitant ainsi sa perte de bénéfices.

En parallèle, elle redore son image et peut toutefois espérer, selon les opposants au vapotage, attirer les jeunes vers ses produits. Ainsi, selon Desmond Jenson du Public Health Law Center, la passerelle vape-tabac profitera tôt ou tard à Altria. Les adolescents actuellement adeptes de Juul se tourneront vers le tabagisme, et pourraient adopter des cigarettes Malboro.

Le retrait d’Altria du marché du vapotage ne serait alors qu’un leurre visant à prouver sa bonne foi. Et pourtant, son intention resterait celles d’attirer les plus jeunes vers ses produits du tabac. Malgré ces suppositions, la FDA semble apprécier le geste d’Altria, qui se plie ainsi aux exigences de cette autorité de santé.

Réel engagement dans la protection des mineurs ou coup de promotion pour Altria ? La question reste donc posée.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.