La FDA entend proscrire le vapotage chez les mineurs

Après une reconnaissance partielle des bienfaits de l’e-cigarette, les autorités de santé font désormais marche arrière. Si elles reconnaissent à demi-mot son innocuité par rapport au tabac, son succès chez les jeunes inquiète. Ces derniers sont particulièrement attirés par ce nouveau mode de consommation, notamment par les e-liquides aromatisés.

Entre 2017 et 2018, le vapotage aux Etats-Unis a ainsi augmenté de 78 % chez les lycéens et de 48 % chez les collégiens. On dénombre ainsi 3,6 millions de mineurs américains, vapotant régulièrement. Un nombre qui est en perpétuelle augmentation depuis quelques années.

Pour freiner l’essor de la vapoteuse chez les mineurs, la FDA (Food eand Drug Administration) entend bien agir. Elle vient d’annoncer un projet d’interdiction de vente d’e-cigarette sur internet. L’accès aux produits du vapotage sera donc restreint pour les mineurs, leur vente leur étant interdite en magasin. Ce projet fera donc l’objet d’une consultation publique avant de pouvoir, ou non, être appliqué.

mineurs

La FDA ne lâchera pas de terrain à l’e-cigarette

Depuis quelques années, la FDA lutte contre l’essor du vapotage chez les mineurs. L’autorité de santé n’a jamais caché sa crainte qu’elle ne soit qu’une voie d’entrée vers le tabagisme. Malgré l’interdiction de vente aux mineurs en magasins, l’accès aux dispositifs de vapotage sur le net lève de nombreuses barrières. Scott Gottlieb, responsable de la FDA, souhaite donc enrayer ce phénomène alarmant.

La FDA ne considère pas que l’e-cigarette détourne du tabagisme mais plutôt le « prépare ». Gottlieb considère d’ailleurs le vapotage comme une « épidémie ». Les distributeurs sont donc sommés de limiter la publicité autour de leur produit, à l’image de Juul, dont la publicité sur les réseaux sociaux a disparu.

On savait la vapoteuse loin de faire l’unanimité, désormais elle est le cheval de bataille de la FDA. Pourtant, aucune étude n’a jusqu’alors démontré que l’e-cigarette rendait dépendant à la nicotine et encouragerait à fumer à long terme.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.