Altria se tourne vers la nicotine alimentaire

nicotine lexariaFace au déclin du tabagisme, Altria, fabriquant des cigarettes Malboro, doit innover pour prospérer. La société vient ainsi de s’associer à Lexaria Nicotine, pour proposer de la nicotine alimentaire, plus saine pour la santé. Cette filiale de Lexaria BioScience développe, depuis quelques années, des compléments nicotiniques oraux qui répondent aux normes sanitaires.

Cette association s’est conclue le 15 janvier dernier, par la signature d’un accord d’investissement entre les deux parties. Celui-ci prévoit l’attribution des droits de commercialisation par Altria de nicotine orale aux Etats-Unis. Par cet accord, le groupe obtiendrait également le droit de nommer administrateurs voire d’acquérir une participation.

nicotine
Photo: Lydia

Une technologie nicotinique qui pourrait supplanter la vape ?

Si le tabagisme s’est fortement réduit, la FDA voit pourtant d’un mauvais œil la montée en puissance du vapotage. Scott Gottlieb voit en ce mode de consommation un risque de dépendance à la nicotine, notamment chez les plus jeunes. Avec ce nouveau supplément nicotinique, Lexaria et Altria devraient se heurter aux mêmes réticences.

Les deux groupes promettent, néanmoins, une nouvelle forme de nicotine moins nocive que sa consommation par voie tabagique. Les études s’accordent à dire que la nicotine consommée par voie orale ne serait par plus nocive qu’une tasse de café, qui en contient.

Chris Bunka, directeur du groupe Lexaria, espère encourager les cigarettiers à adopter des pratiques plus sûres. Il soutient le développement du vapotage qu’il juge plus sain que le tabagisme, grâce à l’absence de combustion. Lexaria va pourtant plus loin avec un produit nicotinique qui ne contient aucun additif.

Il présente Dehydratech, un procédé permettant de déshydrater la nicotine, qui peut alors être consommée associée avec des produits sains. Sans arômes artificiels, ce produit ne présenterait aucun danger pour notre santé.

Mieux encore, il n’aurait pas le pouvoir attractif de la vapoteuse, ce qui devrait satisfaire la FDA. Les jeunes ne devraient donc pas se tourner vers ce mode de consommation, qui se destine exclusivement au sevrage tabagique. Si Dehydratech n’est qu’à ses débuts, son avenir semble tout tracer pour détourner les fumeurs de la cigarette.