Les pilotes chinois interdits de vapotage

Il est désormais interdit de vapoter pour les passagers et les membres d’équipage lors des vols sur les compagnies chinoises. Si les pilotes devaient être exemptés jusqu’en octobre prochain, cette possibilité vient d’être annulée.

Plus personne ne pourra fumer ou vapoter à présent en empruntant un avion de ligne chinois. Ces pratiques sont prohibées tant en cabine que dans les toilettes et le cockpit. Alors que les pilotes pouvaient initialement continuer jusqu’en octobre 2019, les autorités sont revenues sur leur décision.

L’interdiction totale de fumer et de vapoter à bord des avions a pris effet à partir du 22 janvier. Des sanctions sévères sont attendues contre les membres d’équipage n’obéissant pas à la loi. L’Administration de l’aviation civile de Chine souhaite se montrer très ferme sur cette question sensible.

pilotes pilots air china

Un incident précipite l’interdiction

Des contrôles seront menés ponctuellement pour s’assurer que la mesure est bien suivie par tous. Les comportements contraires à la loi entraîneront une suspension d’un an, pouvant aller jusqu’à trois ans en cas de récidive. Les autres membres d’équipage, jugés complices du pilote fumeur ou vapoteur, seront suspendus six mois.

Pourquoi avoir avancé l’interdiction et annoncé des sanctions aussi sévères ? Un incident survenu en juillet 2018 a inquiété les autorités chinoises. En vapotant, un copilote d’Air China a désactivé accidentellement la climatisation durant un vol Hong Kong-Dalian. De la fumée s’est alors répandue en cabine et les masques à oxygène ont été déployés.

Plus grave, une descente d’urgence de l’avion a été enclenchée par erreur avant que le problème ne soit réglé. L’incident n’a causé aucun blessé mais a alerté l’aviation civile chinoise. Les pilotes devront donc se passer de cigarette (électronique ou traditionnelle) à bord.