Nouvelle augmentation du prix du tabac

 Nouvelle augmentation du prix du tabac

Comme prévu par le calendrier ministériel, le paquet de cigarettes est vendu en moyenne 60 centimes plus cher depuis le 1er mars 2019. Cette mesure a été prise dans l’optique de faire baisser le nombre de fumeurs en France, mais les industriels du tabac sont opposés à cette décision unilatérale.

cigarettes
AFP / Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD

Cette nouvelle hausse des cigarettes est liée à une surtaxe voulue par le gouvernement pour amener progressivement le paquet de tabac au prix de 10 euros à l’horizon 2020. Ainsi, les 20 Marlboro Red, les cigarettes les plus vendues en France, vont voir leur prix passé de 8,20 euros à 8,80 euros.

D’après le ministère de la santé, ces hausses successives du prix du tabac ont un effet bénéfique. En mars 2018, l’augmentation de 70 centimes du paquet de cigarettes avait conduit à une diminution de 9,32 % des ventes. Depuis 2017, la France compte 1 million de fumeurs en moins alors que par an, le tabac est encore responsable de la mort de 75 000 Français.

cigarettes

Les opposants aux augmentations

Pour les fabricants de tabac, l’accroissement du prix du tabac a un effet pervers. Les paquets de contrebande risquent de se multiplier dans l’hexagone et or, d’après une de leurs études, actuellement déjà 1 cigarette sur 4 consommée en France provient de circuits illicites ou de pays frontaliers. D’ailleurs les douanes françaises ont enregistré l’année dernière une augmentation de 15% des saisies de cigarettes de contrebande.

Les buralistes sont mécontents car ils craignent pour leur chiffre d’affaires, mais les gérants de débit de tabac se plaignent également d’un surplus de travail lié à un changement d’étiquetage des prix alors que les nouveaux tarifs ont tardé à être publiés.

De plus, la présidente de Philip Morris France, Jeanne Polles a souligné que l’accroissement de la fiscalité sur le tabac nuisait à la bonne santé du tissu économique français. Actuellement, les taxes représentent 82,3% du prix du tabac, le fabricant ne perçoit que 7,9% de la vente et le buraliste 9,9%.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap