Montana : les lobbyistes contrôlent la législation sur la vape

 Montana : les lobbyistes contrôlent la législation sur la vape

D’après une étude récente, 58% des élèves des écoles publiques du Montana ont déjà essayé la vape. Parallèlement, l’État a été confronté à l’épidémie de maladies liées à la consommation de e-liquide de contrebande. Aujourd’hui, le pays compte plus de 1 000 cas de maladie pulmonaire liée à la vape et 33 décès répertoriés.

Steve Bullock
Steve Bullock

Pour tenter d’éradiquer ce fléau, le Montana a décidé de prendre des mesures fermes. Steve Bullock, le gouverneur de l’État, a ordonné l’interdiction de la vente de e-liquides aromatisés pour une durée de 3 mois, mais un juge du comté de Ravalli a accédé à la requête des magasins de vape et a retardé l’application de cette interdiction.

En 2019, 7 projets de loi ont été déposés pour encadrer plus fermement la consommation de cigarettes électroniques et produits assimilés. Seule l’interdiction de la vape dans les écoles a été promulguée. La sénatrice Diane Sands est persuadée que les législateurs sont influencés par les lobbyistes.


Des politiciens à la solde des lobbyistes ?

Ces dernières années, les lobbyistes spécialisés dans la vape ont dépensé plus d’un demi-million de dollars pour influencer la politique du Montana. Par exemple, le lobby pro-vape de Big Tobacco a dépensé des sommes considérables pour s’opposer à la divulgation du taux de pesticides et de produits chimiques dans les e-liquides (en France, ils n’en contiennent pas, la TPD et la norme AFNOR protègent les vapoteurs). Leur lutte a également porté sur la limitation des cigarettes électroniques à l’intérieur des lieux publics.

Dans le Montana, Reynolds American, Altria, Juul Labs et la Vapor Technology sont les principaux employeurs des lobbyistes pro-vape. Reynolds American Inc et Altria ont annoncé y avoir consacré les sommes de 66 500 dollars et 77 623 dollars respectivement en 2018. Mais, les sociétés n’ont pas révélé le sujet du lobbying alors que la loi américaine les y oblige. De plus, entre 2006 et aujourd’hui, Altria a fait un don de 85 500 dollars pour les campagnes politiques du Montana. Le sénateur américain Jon Tester a été l’un des plus importants bénéficiaires de la générosité d’Altria avec 6 500 dollars de dons pour sa campagne de 2018 et 25 000 dollars de plus pour son comité d’action politique.

Scott Cook, du bureau du commissaire aux pratiques politiques du Montana souligne le travail colossal pour surveiller tous les transferts d’argent, or son département ne compte que 4 personnes pour contrôler plus de 400 lobbyistes.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap