L’administration Trump pourrait renoncer à interdire certains arômes

 L’administration Trump pourrait renoncer à interdire certains arômes

Aux États-Unis, la polémique ne désenfle pas autour de la cigarette électronique. La société Juul a été accusée d’inciter les jeunes à vapoter en commercialisant des saveurs attirantes. Le gouvernement Trump avait fait part de sa volonté de les retirer du marché rapidement en interdisant tous les arômes. Problème : les adultes aussi apprécient ces saveurs et iront voter en 2020…

La FDA brandit depuis plusieurs mois l’argument du vapotage des mineurs pour décrédibiliser l’e-cigarette. En septembre, Alex Azar, secrétaire à la Santé et aux Services sociaux, a pris le même chemin. Il a annoncé que l’administration Trump envisageait de proscrire les e-liquides arômatisés, parmi lesquels menthe et menthol.

Mais un revirement spectaculaire a eu lieu ces derniers jours. Le gouvernement pourrait bien faire machine arrière. Il n’a en effet toujours pas communiqué à ce sujet, malgré la pression mise par les associations de défense des mineurs. Il s’agit là d’un choix délibéré, afin de ne pas perdre les futures voix des vapoteurs.

 

Une question politique avant tout

En effet, les saveurs menthe et menthol font partie des plus prisées par les vapoteurs adultes aux États-Unis. Les interdire purement et simplement entraînerait un mécontentement certain. Une situation que veut éviter le gouvernement, dans l’optique de la campagne de réélection de Donald Trump pour 2020.

Le Washington Post a fait état récemment de sondages internes dissuadant le gouvernement de se mettre les vapoteurs à dos. Les conseillers de Trump semblent penser qu’une telle interdiction serait contre-productive d’un point de vue électoral. Les membres du Congrès paraissent divisés sur cette question. Plusieurs élus républicains, dont le sénateur du Wiconsin Ron Johnson, ont déjà annoncé publiquement être contre une interdiction.

Dans le même temps, Juul donne des signes de bonne volonté. La compagnie vient de suspendre la vente des e-liquides saveur vanille aux États-Unis. De quoi calmer la FDA et sauver les arômes menthe et menthol ? Pour l’instant, aucune restriction n’a été annoncée par le gouvernement Trump, qui pourrait finalement s’abstenir de toute mesure.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap