Le fondateur de Mig Vapor interpelle Donald Trump

 Le fondateur de Mig Vapor interpelle Donald Trump

Dray Moorman

Sur le site Newsmax, le président de Mig Vapor, Dray Moorman, a souhaité expliquer au président des USA les vraies raisons de l’explosion de la vape chez jeunes. Cette prise de parole fait suite à la rencontre entre Trump, les représentants de santé publique et les fabricants de produits de vape le 22 novembre dernier.

L’ensemble de la presse a relaté la réunion houleuse entre les pro- et les anti-vape à la Maison-Blanche. Donald Trump souhaitait entendre les arguments des différentes parties pour légiférer sur le vapotage. Dans son laïus, Dray Moorman remercie (ironiquement) Donald Trump d’avoir pris le temps de collecter les informations sur la vape, mais très rapidement les critiques fusent.

Pour Dray Moorman, cette réunion ne présentait que peu d’intérêt car les statistiques parlent d’elles-mêmes. Le pourcentage de jeunes adeptes de la vape est passé de 11% à 28% entre 2017 et 2019. Pour comprendre l’engouement du vapotage chez les adolescents, il est impératif de connaître les raisons de cette progression importante en seulement deux années alors que les arômes sont commercialisés depuis maintenant 12 ans.

 

Les causes principales de l’explosion de la vape chez les jeunes

Donald Trump a longtemps hésité à interdire les arômes pour limiter la propagation de la vape chez les adolescents. Mais selon Dray Moorman, le problème est ailleurs. La vape attire les jeunes à cause de l’addiction à la nicotine.

Dans le passé, les recharges n’excédaient pas 24 mg de nicotine. Or aujourd’hui, certains e-liquides de contrefaçon ou en provenance de Chine en contiennent plus de 50 mg. Ces produits bon marché inondent le marché américain en raison de l’absence de contrôle du gouvernement. Même les entreprises pharmaceutiques locales ont tendance à commercialiser des produits à forte teneur en nicotine pour augmenter leur part de marché.

Dray Moorman souhaite que les autorités sanitaires légifèrent pour limiter le taux de nicotine à 24 mg. En Europe, le taux maximal est de 20 mg. Selon lui, l’âge légal pour vapoter devrait être fixé à 21 ans. Les produits d’exportation devraient être interdits et les cigarettes électroniques devraient être vendues exclusivement par les magasins spécialisés et capables de vérifier l’âge des clients. Mig Vapor, son site en ligne de vente de produits de vape est doté d’un logiciel pour détecter les fausses pièces d’identité, une précaution nécessaire pour ne vendre pas à des mineurs.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap