Étude : la dépendance après une cigarette seulement

 Étude : la dépendance après une cigarette seulement

On savait le tabac redoutable pour nos poumons. Ce que l’on savait moins, c’est qu’il l’est également sur notre cerveau. C’est ce que révèle une étude britannique ayant étudié son action chez les plus jeunes. Le tabac activerait ainsi le « circuit de la récompense », particulièrement actif à l’adolescence.

Publiée dans la revue Nicotine and Tobacco Research, celle-ci a voulu comprendre pourquoi le tabagisme était si élevé. Elle relate ainsi que 69% des fumeurs sont devenus consommateurs quotidiens après une seule cigarette. Quel serait donc le pouvoir de ce produit si petit et, pourtant, si addictif ?

 

L’erreur de trop…

Une seule cigarette serait suffisante pour devenir dépendant au tabac et, notamment à la nicotine. C’est la principale révélation faite par cette étude britannique. Si, après un carré de chocolat, certaines substances actives s’atténuent, ce ne serait pas le cas après une cigarette. En effet, les composants de la cigarette vont maintenir actif le système de récompense.

Ce système étant particulièrement actif à l’adolescence, on comprend vite le risque de fumer sa première cigarette durant cette période. Il sera ainsi plus difficile pour un jeune de refuser sa seconde cigarette, là où un adulte resterait de marbre. Cet effet serait d’autant plus important chez certains, comparable alors à celui de substances telles que l’héroïne ou l’alcool.

L’étude britannique ne cible pas uniquement la nicotine comme seule fautive de cette dépendance rapide. Si tel était le cas, le succès des substituts nicotiniques ne serait pas remis en cause. Près de 80 % des fumeurs ayant tenté de se sevrer avec gommes, patchs ou médicaments ont échoué.

Le tabac est un ennemi sournois qui contient des milliers d’agents potentiellement addictifs. Parmi eux, les scientifiques recensent l’ammoniaque, le menthol ou encore les sucres, pouvant entraîner un effet de dépendance. Difficile alors de savoir quel ingrédient extraire de la cigarette pour la rendre moins addictive. Les fabricants l’ont bien compris et multiplient les recettes pour rendre leurs produits toujours plus addictifs.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Laisser un commentaire

Copy link
Powered by Social Snap