La vape, un outil efficace pour les fumeurs atteints de BPCO

 La vape, un outil efficace pour les fumeurs atteints de BPCO

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie dont souffrent de nombreux fumeurs. L’équipe du professeur Riccardo Polosa s’est intéressée à l’influence de la vape sur la santé des malades et les résultats sont très probants.

bpco

44 patients souffrant de BPCO ont été suivis sur une période de trois ans dans le cadre d’un projet mené à l’Université de Catane en Italie. La moitié des volontaires avait pris la décision de remplacer le tabac par la cigarette électronique alors que l’autre groupe témoin avait continué à fumer. Les malades atteints de BPCO qui s’étaient tournés vers la e-cigarette ont ressenti une amélioration de leur capacité respiratoire et ils ont estimé avoir globalement une meilleure qualité de vie.

L’étude s’est également penchée sur le pouvoir sevrant de la vape. La plupart des patients impliqués dans cette étude était âgé de plus de 60 ans. Cette catégorie de malades est habituellement réfractaire aux programmes de sevrage tabagique. Même conscients que la cigarette est nuisible pour leur santé, les bienfaits ressentis grâce au tabac surpassent les avantages du sevrage tabagique. Or, il s’est avéré que seulement 4 vapoteurs ont recommencé à fumer durant la période des tests. Cela montre que la vape est un substitut nicotinique efficace.

 

La désinformation au cœur du problème

Cette étude a fait l’objet d’un article publié dans une revue scientifique de renom. Elle montre clairement que la vape contribue à réduire les symptômes liés la BPCO. Cette découverte ouvre de nombreuses perspectives thérapeutiques pour les malades. Pourtant actuellement, des études continuent d’affirmer que le vapotage provoque des problèmes pulmonaires.

L’épidémie de lésions respiratoires baptisée EVALI qui a sévi dans le pays durant l’année 2019 a eu un impact désastreux sur l’image de la vape. De plus, le lobbysme pro-tabac est très puissant et actif, particulièrement aux Etats-Unis et la désinformation a conduit près de 66% des Américains à croire que la vape est responsable de maladies respiratoires et même parmi le corps médical, la suspicion envers les produits de vapotage est très fréquente.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap