Les jeunes américains plus séduits par la vape que par la cigarette

 Les jeunes américains plus séduits par la vape que par la cigarette

Gallup, l’institut de sondage américain vient de révéler sa dernière enquête concernant le tabac et les jeunes. Ce rapport est particulièrement intéressant car il met en lumière les variations de la consommation des cigarettes depuis 1944, année des premières études sur le tabac réalisée par Gallup.

jeunes

Les années 1944 à 1974 ont été très fastes pour l’industrie du tabac. En effet, durant cette période, 40 % américains majeurs affirmaient avoir grillé une cigarette durant la semaine écoulée. Pourtant dès 1953, un article du Time Magazine avait pointé les méfaits du goudron présent dans la cigarette. La même année, le New York Times a révélé le lien entre tabac et hausse du cancer du poumon chez les fumeurs. Malgré ses avertissements, durant trois décennies, la cigarette était perçue comme un objet viril, une image relayée par Robert Norris, le célèbre cow-boy de Marlboro. Par l’anecdote, cet acteur qui a incarné la marque de cigarettes n’a jamais fumé et il est décédé à l’âge de 90 ans en 2019.

À partir de 1988, le nombre de fumeurs aux États-Unis chute en-dessous de 30 %. L’une des raisons de cette baisse est une réglementation renforcée de l’industrie du tabac. En 2015, la prévalence du tabac diminue encore pour atteindre la barre des 20 %.

 

La vape, le nouvel acteur qui change la donne

Dès 2018, l’institut Gallup avait montré que les américains âgés entre 18 et 29 ans avaient une préférence par la vape au détriment de la cigarette. Cette année, cette tendance se confirme et 17 % des jeunes adultes ont indiqué vapoter alors que 14 % d’entre eux préfèrent fumer. Par contre, cette étude montre que le tabac est privilégié parmi la population âgée de plus de 30 ans.

Ces statistiques sont plutôt encourageantes. En effet, elles montrent que les jeunes se tournent en majorité vers des substituts moins nocifs que la cigarette. Or, l’institut de sondage Gallup juge la situation préoccupante. Dans la conclusion, les auteurs de ce rapport ont indiqué que la vape pouvait avoir une incidence néfaste pour la santé, une affirmation qui va à l’encontre de la majorité des scientifiques réalisées à ce jour.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Copy link
Powered by Social Snap