Le paquet neutre profite à Marlboro

Sur les huit premiers mois de l’année, les ventes de cigarettes ont reculé de 0,7%. C’est peu. L’échec n’est pas complètement avoué mais l’incidence du paquet neutre reste encore à prouver tant les fumeurs semblent n’y prêter aucune attention.  Sauf peut-être pour retrouver leur paquet parmi les autres en soirée.

marlboroMais est-ce que cela concerne toutes les marques de cigarettes ? Non, une marque résiste encore et toujours aux efforts de santé publique du gouvernement et a vu ses ventes augmenter de 3,4%. Cette marque, c’est Marlboro. Ses parts de marché sont en effet passées de 25,38% à 26,51%. Pour rappel, 16 millions de personnes fument en France, ne serait-ce que de temps en temps.

Les autorités n’avaient pas du tout anticipé cette évolution. Elles tablaient plutôt sur une augmentation des ventes des paquets les moins chers. Après tout, s’il n’y a plus de différence, pourquoi le fumeur choisirait-il de dépenser plus ?

Une explication rationnelle

buralisteL’explication se situe peut-être dans l’agencement des paquets de cigarettes. En effet, ils sont presque systématiquement situés derrière le buraliste et les noms des marques sont devenus difficiles à lire avec le paquet neutre. Ainsi, le fumeur ne peut plus regarder les différentes marques à sa disposition et demande celle dont le taux de notoriété spontanée est le plus important : Marlboro.

De plus, l’absence de différenciation n’incite pas à la découverte. C’est une bonne nouvelle pour la lutte contre le tabac mais également pour les marques à forte notoriété, comme Philip Morris ou Marlboro. La seconde appartenant de toute façon à la première.

L’augmentation prévue du prix du tabac d’un euro par an jusqu’à 10 euros va-t-elle détourner les fumeurs vers la vape ? Peut-être. Elle risque également de les détourner vers le marché parallèle des cigarettes. Et devinez quelle marque est la plus vendue à la sauvette ? Dans le mille.

Jeremie

Jeremie est journaliste vape depuis 4 ans dans la presse papier et sur Internet. Toujours à l’affût des tendances, il a déjà testé des centaines de matériels.