Philips Morris France dans le viseur des autorités sanitaires

 Philips Morris France dans le viseur des autorités sanitaires

L’amalgame qui persiste entre produits dérivés du tabac et cigarette traditionnelle demeure depuis quelques années. Si la vapoteuse est, à tort, assimilée aux produits du tabac, les autorités sanitaires restent vigilantes. Philip Morris risque d’ailleurs d’en faire les frais, avec son produit phare, l’IQOS.

iqos

L’entreprise de renom international, géant du tabac reconverti en fabricants de produits de tabac chauffé, est accusé de publicité mensongère. Le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) et l’association Droits des Non-Fumeurs (DNF) sont à l’origine de cette accusation. Tous deux accusent Philip Morris de faire la publicité d’un produit issu du tabac, à savoir l’IQOS.

Il faut dire que ce produit de tabac chauffé à de quoi séduire, notamment les plus jeunes. Philip Morris vante ainsi ses mérites via un site internet. La multinationale multiplie également les campagnes de publicité dans les bureaux de tabac, de quoi alerter les associations qui luttent contre le tabagisme et confondent encore les produits de tabac et ses alternatives.

 

Un débat est lancé pour défendre l’IQOS

Philip Morris France et Philip Morris Products ont donc du s’expliquer devant le tribunal correctionnel de Paris. Défendues par maître Astrid Mignon Colombet, les deux filiales encourent une amende de 1,73 million d’euros. Elles sont accusées d’enfreindre les lois de lutte contre le tabagisme à l’oeuvre.

Parmi les arguments utilisés pour se défendre, leur avocate a souligné qu’on n’était pas obligé d’acheter les recharges de l’IQOS. Or, ce sont elles qui contiennent du tabac, et non l’IQOS lui-même. Un argument rapidement balayé par la défense, puisque l’un ne va pas sans l’autre. L’achat de l’IQOS sous-entend donc l’achat de tabac. L’avocate a donc précisé que la publicité n’affichait que l’IQOS et non ses recharges, ce qui permettait de faire de la publicité en toute légalité.

Le CNCT ne fait pas d’exception avec Philip Morris et compte également poursuivre British American Tobacco et son dispositif Vype.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d'e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.

Copy link
Powered by Social Snap