Grande victoire pour la vape en Malaisie

 Grande victoire pour la vape en Malaisie

Les associations pro-vape en Malaisie peuvent crier victoire. Après 5 ans de lutte acharnée, la légalisation du vapotage est enfin promulguée. Auparavant, les vapoteuses personnelles étaient considérées comme des dispositifs pharmaceutiques. À ce titre, leurs ventes étaient donc très encadrées. La Malaisie est le berceau de nombreuses marques de produits de vapotage et pourtant paradoxalement depuis maintenant 5 ans, il est interdit d’y vapoter sauf en cas de prescription médicale. Cependant, depuis le début de l’année, des rumeurs ont commencé à circuler en faveur d’une légalisation du vapotage. Le volte-face du gouvernement concernant la taxation de la vape prévue initialement en janvier 2022 en Malaisie a été le premier indice d’un assouplissement de la loi.

Une nouvelle étape vient d’être franchie. À partir du 3 août 2022, les produits de vapotage comme tout produit de grande consommation seront étiquetés et il sera possible d’acheter des e-liquides en Malaisie à la condition qu’ils soient certifiés. Cette avancée considérable est l’œuvre de nombreuses associations pro-vape qui se démènent chaque jour depuis plus de 5 ans pour aider les fumeurs.

 

La légalisation du vapotage sauvée par les associations pro-vape… ou pour des raisons financières

 

La Coalition of Asia Pacific Tobacco Harm Reduction Advocates (CAPHRA) s’est déclarée enchantée par cette nouvelle légalisation du vapotage. Ainsi, les fumeurs vont enfin pouvoir trouver une alternative plus saine au tabac et les vapoteurs ne sont plus exposés à des amendes de 1 964 € et à 2 ans d’emprisonnement en cas d’infraction.

Il faut quand même espérer que cette modification de la légalisation du vapotage en Malaisie ne soit une manœuvre stratégique de la part du gouvernement. En effet, la taxation de la vape en Malaisie initialement prévue en janvier 2022 a été ajournée mais pas forcément annulée. Or, il n’est pas exclu que dans un avenir plus ou moins proche, les autorités malaisiennes impliquent une forte taxe sur la vape en Malaisie. Cette imposition supplémentaire permettrait d’engendrer des recettes fiscales très importantes pour le pays. Sans oublier que l’interdiction de vapoter devait considérablement freiner le tourisme.

Toutefois, faisons preuve d’optimisme et espérons que le gouvernement œuvre pour préserver la santé de ses citoyens sans arrière-pensée pécuniaire.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Laisser un commentaire

Copy link
Powered by Social Snap