Hong Kong en passe de légiférer sur la cigarette électronique

Il y a de grandes chances que d’ici à l’année prochaine les e-cigarettes soient interdites à Hong-Kong. Pourtant, le débat fait rage entre défenseurs, opposants et consommateurs de e-cigarettes. Aujourd’hui déjà, la nicotine est considérée comme un poison, et l’achat, la vente ou la détention de produits nicotinés sont passibles d’amendes et d’emprisonnement.

Les lois anti-vape à Hong-Kong à venir inquiètent les vapoteurs

A Hong-Kong, les vapoteurs commencent à s’inquiéter d’un durcissement de la législation. Comme relaté dans un article du South China Morning Post, Peter King, âgé de 62 ans a commencé à fumer à l’âge de 11 ans. Sa consommation quotidienne culminait à deux paquets de cigarettes par jour lorsqu’un ami l’a convaincu de tester la cigarette électronique. Depuis cette période, ce sexagénaire se félicite de cette décision. Sa santé s’est améliorée ce qui se traduit par une facilité accrue à respirer, une plus grande énergie et un odorat plus développé.

De plus, au niveau financier, le vapotage lui permet de réaliser des économies substantielles environ 3 500 à 3 800 Hk$ (soit entre 380 et 415 ‎€). Pourtant, King soutient pleinement l’interdiction des cigarettes électroniques et des liquides vendus à des personnes âgées de moins de 18 ans. Selon lui, les e-cigarettes devraient être utilisées uniquement dans la lutte contre le tabagisme en tant que substitut nicotinique.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.