British American Tobacco mise sur la vape

british american tobacco

Depuis quelques années, les mesures de prévention de lutte anti-tabac se sont multipliées. Parmi elles, la mise en place des paquets neutres et la hausse progressive de leur prix ont mis sous pression les lobbyistes du tabac. Si ces mesures répondent aux besoins en santé publique, elles poussent également les cigarettières à proposer d’autres produits plus sains.

Actuellement, la cigarette électronique semble s’imposer comme l’alternative la plus utilisée au tabac. Malgré les controverses qui entourent la vape, le marché est en plein essor. Elle est notamment saluée pour sa moindre nocivité pour la santé des utilisateurs. Une étude récente a ainsi démontré un risque 50 000 fois inférieur de développer un cancer chez un vapoteur plutôt qu’un fumeur.

Pour autant, certaines études soulignent le manque de recul pour en affirmer l’absence de risque sur le long terme. L’état de New York a d’ailleurs récemment décidé d’interdir la vape dans les lieux publics, en accord avec les préconisations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

 

British American Tobacco et ses produits « nouvelle génération »

Les grandes marques de tabac ont dû modifier leur activité face aux mesures anti-tabac instaurées. British American Tobacco, le propriétaire de Lucky Strike et Camel notamment, a ainsi modifié son activité pour offrir des produits « nouvelle génération » à ses consommateurs.

tabac chauffé
tabac chauffé

En proposant des ecigs et du tabac chauffé, BAT espère atteindre les 1,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Ces revenues devraient d’ailleurs atteindre les 6,6 milliards de dollars d’ici 2022.

Néanmoins, British American Tobacco espère que les mesures gouvernementales ne restreindront pas davantage l’utilisation de ces dispositifs. En effet, de nombreux pays limitent leur usage, au même titre que le tabac, devant le doute qu’ils suscitent encore. Le parlement britannique a, par exemple, récemment ordonné une enquête concernant les effets sanitaires de la cigarette électronique. Les études à venir pourraient donc impacter l’industrie du tabac et de ses alternatives.

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.