Souffler dans son atomiseur, une bonne pratique ?

souffler vape

Vous avez peut-être déjà croisé un vapoteur en train de souffler dans son atomiseur avant d’aspirer. Si une pensée du genre “mais quelle idée, la vape ça s’aspire !” vous a traversé l’esprit, il est temps pour un rapide cours de rattrapage.

En effet, ce geste n’est pas anodin. Comme nous l’évoquions déjà dans BlogVape, il y a deux types d’inhalation possibles avec la vape. L’inhalation directe d’une part, comme au travers d’un gros tuyau, et l’inhalation indirecte d’autre part, dites “MTL” pour Mouth To Lung. Celle-ci s’apparente à la manière de fumer une cigarette traditionnelle.

Le fait de souffler dans son atomiseur ne concerne que l’inhalation directe. Cette pratique sert à faire monter en température son coil sans brûler sa mèche. Elle a été démocratisée au départ par les cloud chasers. Ces derniers, du fait de leurs gros montages de résistances, avaient en effet besoin de quelques secondes de chauffe avant que leurs coils n’atteignent leur température idéale de fonctionnement. Et donc de quantité de vapeur. Ainsi, en soufflant dans leur atomiseur, ils permettaient aux résistances de chauffer tout en leur apportant un airflow suffisant pour éviter de se brûler lorsque le moment d’inspirer arrive.

Aujourd’hui, avec la mode des Clapton Coil et autres résistances complexes qu’on retrouvent désormais prêtes à l’emploi, souffler dans son coil devient de plus en plus utile.

 

Les box électroniques contre-attaquent

souffler tesla

Cependant, c’était sans compter sur les fabricants de matériel. Ces derniers ont en effet innové et certaines box électroniques proposent désormais un réglage de leur courbe de puissance en fonction du temps. De cette manière, vous pouvez choisir par exemple d’augmenter la puissance de votre box les deux première secondes de chauffe. Ainsi, plus besoin de souffler grâce à l’électronique qui prend le relai. C’est notamment le cas de la fameuse Tesla WYE 200 et ses coloris osé. Une excellente fonctionnalité qui gagnerait à être déployé sur plus de matériels.

Jeremie

Jeremie est journaliste vape depuis 4 ans dans la presse papier et sur Internet. Toujours à l’affût des tendances, il a déjà testé des centaines de matériels.