Vape Pod + sel de nicotine, le combo vape du futur

 Vape Pod + sel de nicotine, le combo vape du futur

Sur Blog-Vape, nous évoquons régulièrement Juul (toujours pas le chanteur). Sous le nom Juul Labs, cette entreprise est devenue en quelques mois un géant, non pas de la vape, mais tout court, avec une valorisation de 16 milliards de dollars.

L’origine de son succès, c’est donc la Juul, une ecig légère et sans bouton. Celle-ci n’est pas chère et se fait facilement oublier. Seulement il y a tout  de même un petit problème : qui dit légèreté et compacité, dit peu d’autonomie. Or, le marché ces dernières années s’est plutôt tourné vers de la grosse vapeur qui nécessite donc beaucoup de puissance (malgré le retour récent à la mode du MTL).

La raison ? Les liquides forts en nicotine (18mg et plus) sont difficiles à vaper, ils grattent la gorge. Les vapoteurs se sont donc tournés vers des taux de nicotine moins importants mais en augmentant la puissance de leur vape pour conserver leur dosage. C’est ainsi qu’aujourd’hui nous sommes nombreux à vaper du 3mg entre 25 et 50 watts.

 

Je vous mets un peu d’acide avec votre nicotine ?

selJuul Labs le sait, bien entendu. L’entreprise commence donc à faire des recherches non pas du côté du matériel mais du côté du eliquide. Et ils découvrent rapidement quelque chose d’intéressant : en ajoutant de l’acide benzoïque à la forme base libre de la nicotine, celle-ci devient du sel de nicotine.

Le sel de nicotine permet de vaper des eliquides très chargés (20, 30 mg et même plus) en nicotine sans ressentir ce fameux « hit » trop puissant. C’est là la botte secrète de Juul Labs, et sans doute le futur de la vape : un petit matériel de seulement quelques watts et du sel de nicotine.

L’expérience est d’ailleurs très agréable, même pour un gros vapoteur. Proche d’une cigarette, cette méthode permettra certainement l’adoption de la vape à une encore plus grande échelle par les fumeurs. Le prix est également un bon argument : les pods sont dans la fourchette basse des tarifs du marché. Il faut certes changer de pods (ils ne sont pas reconstructibles), mais la consommation de eliquide est tellement ridicule qu’il vous faudra un moment pour venir à bout de 10ml. Les modèles avec pods rechargeables comme la LYNQ permettront encore plus d’économies.

Jeremie

Jeremie est journaliste vape depuis plus de 7 ans dans la presse papier et en ligne. Toujours à l’affût des tendances, il a déjà testé des centaines de matériels.

Copy link
Powered by Social Snap