Inde : la cigarette électronique pourrait être assimilée à de la drogue

 Inde : la cigarette électronique pourrait être assimilée à de la drogue

Le ministère de la santé en Inde vient de faire une annonce fracassante. Dans un proche avenir, les produits de vape pourraient être considérés comme des stupéfiants et à ce titre, ils seront interdits à la vente et à la consommation.

Cette mesure a été décidée après la publication d’un article montrant les « effets néfastes » des e-cigarettes. Cette étude a été réalisée sur les cellules-souches du cerveau. Même si les résultats obtenus prouvent un impact négatif sur la santé humaine, les chercheurs impliqués dans ce projet ont bien noté que tous les produits contenants de la nicotine étaient dangereux. (Vraiment ?)

Mais le ministère de la santé s’est focalisé uniquement sur les e-cigarettes. Cette décision peut sembler étonnante et va à l’encontre du bien-être des citoyens. Mais,  cette mesure est très bénéfique pour les finances de l’Inde.

 

Les cigarettes, une manne financière en Inde

L’Inde fait partie des plus gros consommateurs de cigarettes au monde. D’après les estimations, 17,3 % de la population fument ce qui représente 240 millions d’individus. L’industrie du tabac y est florissante. En 2016, le pays avait fabriqué environ 82 milliards de cigarettes. Ainsi les taxes prélevées sur chaque cigarette constituent un véritable pactole pour le gouvernement indien qui engrange chaque année environ 5 milliards d’euros.

En interdisant les cigarettes électroniques, l’Inde peut ainsi continuer à percevoir des impôts très confortables au détriment de la santé de sa population. En effet, chaque semaine 13 452 personnes décèdent à cause du tabac soit environ 700 000 par an. Et phénomène inquiétant, de plus en plus d’enfants fument quotidiennement.

Assimiler les produits de vape à de la drogue est une aberration et même Danny Carroll, le porte-parole Gurkha Cigars, le cigarettier indien a considéré que cette décision était motivée par des histoires d’argent. Le président de l’Indian Vaping Industry Association, Jay Mehta, a même lancé l’idée que cette mesure était utilisée afin de contenir la population.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap