France Vapotage et la Fivape enfin solidaires pour défendre la vape

 France Vapotage et la Fivape enfin solidaires pour défendre la vape

France Vapotage et la Fivape ont décidé de se présenter ensemble et unies devant une mission d’information consacrée, en partie, à l’usage de la vape en France. Cette commission présidée par M. Eric WOERTH et Mme Zivka PARK a pour objectif de suivre l’évolution de la consommation du tabac et de proposer une fiscalité adaptée en prenant en compte la situation sanitaire actuelle.

vape

Dans le passé, les deux associations pro-vape n’étaient pas toujours d’accord sur la manière de défendre le vapotage et chacune revendiquait la légitimité de représenter la vape, les professionnels du secteur et les consommateurs. Fivape a pour objectif premier de soutenir et d’accompagner le développement de la vape alors que le rôle affiché de France Vapotage est de défendre les droits des professionnels du secteur.

Durant cette audition, les représentants de deux associations ont rappelé que l’important n’est pas de savoir qui détient les rênes du marché de la vape ni même de connaître la manière dont le secteur du vapotage va évoluer, mais leur objectif commun est de lutter contre la suprématie du tabac grâce à la vape.

 

Défendre le vapotage pour des questions sanitaires et économiques

Dans un communiqué de presse publié le mercredi 10 Mars, France Vapotage a fait un résumé des différents points abordés durant cette audition. En particulier, les deux associations s’inquiètent d’une fiscalisation trop importante sur les produits de vape en Europe. Une taxation trop forte aurait une incidence sur la vente des cigarettes électroniques et des dispositifs assimilés. Cette mesure fiscale pourrait conduire un certain nombre de vapoteurs à retourner vers la cigarette qui est nettement plus nocive que la vape.

De plus, il a été montré également que la vape est le substitut nicotinique le plus efficace et devance même les produits alternatifs remboursés pourtant par la Sécurité sociale. La e-cigarette électronique est devenue le moyen le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter la cigarette.

Il ne faut pas oublier non plus que la filière est créatrice d’emplois et actuellement 15 000 salariés travaillent dans le secteur de la vape. Récemment, Le Petit Vapoteur et Kumulus Vape, deux entreprises françaises, ont été classées dans le palmarès FT 1000, un classement qui récompense les sociétés européennes les plus dynamiques.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap