Royaume-Uni : le NHS aide les plus modestes à se sevrer du tabac

 Royaume-Uni : le NHS aide les plus modestes à se sevrer du tabac

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont aux antipodes concernant leur point de vue sur le vapoteuse. Les premiers ont entamé, depuis l’apparition des dispositifs de vapotage, une lutte pour contrer son déploiement. Outre-Manche, on affiche clairement l’ambition de voir cette consommation remplacer définitivement le tabagisme. Les anglo-saxons, preuves scientifiques à l’appui, encouragent le vapotage comme moyen privilégié de sevrage tabagique.

Pour poursuivre dans cette volonté, le service national de santé britannique (NHS) vient de faire une nouvelle annonce. L’équivalent de la sécurité sociale française subventionnera désormais les dispositifs de vapotage. Cette aide financière permettra ainsi aux personnes les plus modestes de bénéficier de ce mode de consommation.

 

Le sevrage tabagique à la portée de tous

 

Sajid Javid, le secrétaire à la Santé, entend ainsi favoriser le sevrage tabagique pour les plus faibles revenus. En effet, le tabagisme est d’autant plus développé chez les personnes ayant peu de revenus. Cette initiative a donc pour objectif de donner à tous les citoyens britanniques la chance de se sevrer définitivement.

Concrètement, les médecins pourront désormais fournir une prescription pour se voir délivrer une cigarette électronique. Le coût de l’achat d’une e-cigarette sera alors remboursé aux personnes les plus modestes. Cet initiative est notamment saluée par le professeur Peter Hajek, directeur de l’unité de recherche sur la dépendance tabagique. Pour autant, il précise que de nombreux détails sont encore à l’étude quant à ces remboursements.

Si les dispositifs de vapotage sont approuvés par les autorités sanitaires britanniques, ils deviendraient des dispositifs médicaux. Plutôt que d’être assimilée au tabac, la vape pourrait désormais être considérée comme un traitement à part entière. Néanmoins, les prescriptions pourraient ne concerner que certaines vapoteuses ou des e-liquides contrôlés. Leur taux de nicotine pourrait ainsi être limité, comme leurs saveurs pourraient être restreintes. Or, il semblerait que le vapotage soit d’autant plus efficace avec des e-liquides savoureux et hautement concentrés en nicotine.

Ces arguments devront donc être pris en compte dans le remboursement de la cigarette électronique et de ses produits. Pour l’heure, les britanniques tentent une nouvelle approche pour faire adopter la vape aux plus réticents.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.

Copy link
Powered by Social Snap