La vape chez les adolescents britanniques remplace peu à peu la cigarette

 La vape chez les adolescents britanniques remplace peu à peu la cigarette

Le Royaume-Uni a été un pays précurseur en encourageant très tôt l’usage de la vape chez les fumeurs. Et cette stratégie semble payante d’après la dernière étude réalisée par le National Health Service qui a réalisé une vaste enquête auprès de 9 289 collégiens. Ainsi, le nombre de jeunes fumeurs a diminué alors que la vape chez les adolescents est en augmentation. La proportion de jeunes âgés de 11 à 15 ans qui vapotent est passée de 6% à 9% entre 2018 et 2021.

Alors que le nombre d’adolescents vapoteurs est en légère augmentation, le pourcentage d’élèves qui a utilisé au moins une fois une vapoteuse a diminué de 22% en 2021 contre 25% en 2018. Ainsi, contrairement à certaines idées reçues, la vape chez les adolescents n’est pas devenue un phénomène de mode et le vapotage au Royaume-Uni aide les fumeurs à arrêter avec le tabagisme. Il est intéressant de noter que la vape chez les adolescents augmente avec l’âge. Ainsi, 1% des jeunes de 11 ans ont déclaré vapoter contre 11% pour ceux âgés de 14 ans. Ce pourcentage grimpe à 18% pour les mineurs de 15 ans et les filles sont plus nombreuses à vapoter que les garçons.

 

Une politique sur le vapotage au Royaume-Uni bénéfique pour les fumeurs

 

La Grande-Bretagne a été l’un des premiers pays à considérer la vape comme un outil efficace pour lutter contre le tabagisme. Dès 2017, le Public Health England avait déclaré qu’il n’existait pas d’effet passerelle entre vape chez les adolescents et tabagisme. Très tôt, le gouvernement britannique a mis en place de nombreuses mesures pour inciter les fumeurs à utiliser les produits de vapotage. Ainsi, dans le cadre d’un sevrage tabagique, un fumeur peut se voir prescrire des produits de vapotage par un médecin et être remboursé par la Sécurité sociale. Des boutiques de vape ont même été ouvertes dans des hôpitaux britanniques.

Le Royaume-uni souhaite atteindre l’objectif « sans fumée en 2030 » et le pari semble déjà en passe d’être gagné. Toutefois, l’avenir du vapotage au Royaume-Uni pourrait être compromis. En effet, la réglementation sur la vape va changer, ce qui risque d’entraîner l’exclusion de milliers de produits du marché britannique.

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l'équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d'arrêter de fumer qu'il souhaite désormais transmettre.

Laisser un commentaire

Copy link
Powered by Social Snap