L’IQOS, un nouvel outil d’espionnage ?

Si l’IQOS connaît un véritable succès auprès des fumeurs, cette invention pourrait être bien plus qu’un simple dispositif de tabac chauffé. Phillip Morris est, en effet, soupçonné d’utiliser son produit phare comme moyen d’espionner ses consommateurs.

Cette question a récemment été posée par l’agence de presse Reuters, sommant la firme du tabac de s’expliquer sur les données recueillies par l’IQOS. L’un de ses arguments repose d’ailleurs sur un brevet, déposé en 2009 par Phillip Morris, pour un appareil permettant de collecter des données de consommation.

iqosPour appuyer ses accusations, Reuters a fait appel à des techniciens de la société TechInsights Inc. afin de décomposer une IQOS. Ces derniers ont ainsi mis en évidence la présence de deux puces électroniques destinées à enregistrer l’activité de son propriétaire. Il n’en fallait pas plus à Reuters pour accuser Phillip Morris d’être le nouveau Big Brother !

Pour chaque IQOS vendue, Phillip Morris peut connaître le nombre de bouffées ou encore la moyenne d’utilisation par jour. Si ces données semblent anodines pour la plupart, certains détracteurs ne les considèrent pas ainsi. Ils pensent qu’elles pourraient être utilisées à des fins commerciales, en incitant ses utilisateurs à acheter d’autres produits adaptés à leur usage actuel.

iqos

 

Des données utilisées pour garantir le bon usage de l’IQOS

Phillip Morris se défend de telles accusations, mettant en avant la sécurité des usagers plutôt que de la promotion déguisée. Ce géant du tabac souhaite ainsi mieux connaître les dispositifs de tabac chauffé qu’il propose sur le marché.

Moira Gilchrist, vice-présidente aux communications scientifiques et publiques de PMI, assure que le recueil de données ne vise en rien la manipulation de consommateurs. Au contraire, la firme entend bien les protéger de tout dysfonctionnement de leurs appareils.

Il semblerait ainsi que Phillip Morris n’utilise que rarement les informations recueillies, sauf lorsqu’elle tente d’en comprendre un dysfonctionnement. Son but : améliorer la qualité de ses produits pour assurer leur durabilité et la sécurité de ses consommateurs.

Victoria

Victoria est une amatrice passionnée de vape depuis les premiers mods mécaniques. Elle apporte à BlogVape son expertise juridique sur la vape en France et ailleurs.