Peut-on utiliser le symbiote Venom comme e-liquide ?

Récemment sorti au cinéma, le nouveau film de l’univers Marvel « Venom » connaît un grand succès en salle. S’il divise la critique qui pointe du doigt la performance de Tom Hardy, le film pose aussi des questions. Certaines peuvent être pour le moins inattendues. Parmi elles : est-il possible (et raisonnable) de vapoter un symbiote ?

Venom est sans conteste l’un des méchants les plus populaires de la saga Spider-Man. Sa dernière incarnation au cinéma a laissé de marbre le journaliste du site américain Gizmodo, Hudson Hongo. Féru de technologie, celui-ci s’est néanmoins demandé si le parasite extraterrestre à l’origine de Venom pouvait être vapé.

Pour répondre à cette interrogation majeure, le journaliste a mené l’enquête en contactant Shane Campbell-Staton. Ce professeur de biologie à l’Université de Californie collabore régulièrement au podcast « The Biology of Superheroes ». Il était donc particulièrement bien placé pour solutionner cette épineuse question scientifique.

venom

Vapoter un symbiote : un danger pour la santé ?

Le professeur est formel : rien n‘empêche d’utiliser une entité extraterrestre en tant qu’e-liquide. Pour autant, est-ce que le symbiote Venom est susceptible de survivre au processus de vaporisation ? Rien n’est moins sûr à vrai dire. Venom est connu pour être vulnérable au feu, or les cigarettes électroniques utilisent une charge électrique pour chauffer les liquides.

Une telle opération serait-elle de nature à pulvériser ce puissant parasite extraterrestre ? Peut-être pas, réplique le scientifique américain. En effet, le symbiote a bien traversé l’univers sur un astéroïde exposé aux rayons solaires sans être désintégré. Survivre à une cigarette électronique (dont l’atomiseur chauffe à hauteur de 150 °C environ) ne semble donc pas impossible.

Si l’opération est réalisable, quelles conséquences pour le vapoteur imprudent ? Pour Shane Campbell-Staton, aucun doute : le symbiote aurait tôt fait de « détruire le corps de son hôte ». Ou de se lier à lui pour créer un tout nouveau super-héros, qui sait ? Une piste à creuser pour une éventuelle suite peut-être, avec ou sans Tom Hardy en vapoteur impénitent… En attendant, on continuera à vaper des e-liquides conformes à la TPD !

Pauline

Pauline est connue à BlogVape pour son palais. Amatrice d’e-liquides rares et pro du marché, elle vape avant-tout pour les saveurs.