Moins de fumeurs aux Etats-Unis grâce à la vape !

La vape n’a pas bonne presse aux États-Unis. Sous l’impulsion de la FDA, les e-liquides sucrés sont accusés d’inciter les jeunes à fumer. Pourtant, le taux de fumeurs aux États-Unis n’a jamais été aussi bas (14 % en 2017). Une nouvelle étude tend à prouver que la cigarette électronique en est l’une des principales raisons.

Le dernier rapport du CDC est très clair : il n’y a jamais eu aussi peu de fumeurs aux États-Unis. Les raisons des baisses récentes n’ont cependant pas été évoquées. C’est cette lacune qu’a souhaité combler le Georgetown University Medical Center.

Le centre a cherché à comprendre les origines de la baisse du tabagisme dans le pays. Pour cela, il a collecté et analysé les résultats fournis par cinq études différentes. Celles-ci ont été réalisées pendant quatre ans et permettent de mieux comprendre les causes de la baisse observée.

fumeurs

Une corrélation observée depuis 2014

Le rapport rendu public récemment est formel. Une corrélation claire peut être établie entre le succès du vapotage et la baisse du tabagisme. Les auteurs évoquent ainsi « une relation inverse forte et constante entre la vape et le tabagisme ».

Les résultats de l’étude vont plus loin. Ils montrent une réduction notable du tabagisme chez les jeunes au moment où l’e-cigarette a gagné en popularité. Les chercheurs insistent en particulier sur les résultats observés en 2014. Cette année du développement de la vape a été marquée par une baisse beaucoup plus rapide de la consommation tabagique.

Ces résultats sont donc en opposition totale avec les avis réitérés de la FDA. Non seulement la cigarette électronique n’incite pas les jeunes à fumer, mais elle les détourne du tabac ! Il reste désormais à voir quel écho sera donné à cette étude au sein des autorités américaines.