Jusqu’à 15 ans pour récupérer des dommages causés par la cigarette !

Les risques causés par le tabac sont bien connus aujourd’hui. Ce que l’on sait moins, c’est le temps nécessaire après l’arrêt de la cigarette pour voir diminuer ces risques. Selon une nouvelle étude américaine, 15 ans d’arrêt seraient indispensables pour que les ex-fumeurs retrouvent leur santé cardiovasculaire.

Rendue publique récemment, une étude menée par l’université de Vanderbilt aux États-Unis balaie les estimations précédentes. Jusqu’ici, on pensait que 5 ans après l’abandon de la cigarette, les risques de maladies cardiovasculaires revenaient à la normale. D’après l’analyse des données de près de 9000 fumeurs, cette durée serait trois fois plus importante !

Les chercheurs à la tête de l’étude estiment que les chiffres sont à revoir nettement à la hausse. Les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires diminuent seulement de 38 % après 5 ans d’arrêt. Pour que les risques soient égaux à ceux des non-fumeurs, un arrêt du tabac allant jusqu’à 16 ans est nécessaire.

15 ans

Les gros fumeurs en danger

Ces données concernent uniquement les personnes ayant fumé un paquet de cigarettes par jour durant 20 ans au moins. Elles permettent de mettre en lumière l’extrême nocivité de la cigarette sur le long terme. Pour Meredith Duncan, chercheuse à la tête de l’étude, un rétablissement complet du cœur demande toujours plusieurs années.

Le cœur et les vaisseaux sanguins ne sont plus exposés aux substances toxiques de la cigarette une semaine après l’arrêt. Si le risque de crise cardiaque diminue en arrêtant de fumer, il persiste néanmoins. L’organisme ne peut se rétablir que très lentement des dommages infligés par une consommation tabagique régulière.

L’étude démontre qu’un rétablissement total est possible, y compris pour les gros fumeurs. Il apparaît essentiel d’arrêter la cigarette le plus tôt possible, notamment avec des initiatives comme le Mois sans Tabac. Les maladies cardiovasculaires constituent une cause de mortalité importante, entraînant en France 150 000 décès par an.

 

Jean-Pascal

Jean-Pascal est le scientifique de l’équipe BlogVape. Ancien journaliste médical, il a trouvé dans la vape un moyen d’arrêter de fumer qu’il souhaite désormais transmettre.