FAQ

FAQ : questions sur la vape, la cigarette électronique, les e-liquidesPour visualiser les différentes questions de cette FAQ, cliquez sur le thème qui vous intéresse et explorez les différents sujets proposés. Pour lire la question et sa réponse en détails, il vous suffira ensuite de cliquer sur le + situé à gauche de chaque question.

Bonne lecture !

Conseils techniques (8)

Les anciens fumeurs qui se mettent à la cigarette électronique vont souvent être à la recherche de leurs anciennes sensations et en particulier celle du hit.

Les anciens fumeurs qui se mettent à la cigarette électronique vont souvent être à la recherche de leurs anciennes sensations et en particulier celle du hit. Le hit ou throat hit est cette sensation de picotement dans la gorge qui est provoquée par la nicotine présente dans les produits du tabac. Avec la cigarette électronique, vous allez pouvoir recréer ce hit.

La quantité de nicotine

Le premier élément essentiel sera la quantité de nicotine présente dans le e-liquide que vous choisissez. Avec des e-liquides à faute teneur en nicotine, vous allez avoir un hit bien plus important.

Le matériel

Mais ce n’est pas le seul élément : le matériel que vous utilisez va aussi s’avérer crucial. Plus la tension est haute, plus la résistance va chauffer. Cela va créer une vapeur plus abondante et surtout plus chaude, ce qui va favoriser le hit. En utilisant une cigarette électronique plus technique avec une tension ou une puissance variables, vous allez pouvoir renforcer le hit.

Le PG

On peut aussi jouer sur le taux de propylène glycol (PG): c’est un produit irritant qui favorise le ressenti du hit, alors que la glycérine végétale (VG) atténue le ressenti du hit. Privilégiez ainsi des e-liquides à forte teneur en PG.

Les arômes

Certains arômes, comme la menthe ou le café, vont être de bons vecteurs de hit. Certains vapoteurs arrivent même à recréer cette sensation avec des e-liquides sans nicotine tout simplement avec une forte concentration en menthol.

Les drippers

Enfin, certains vapoteurs utilisent également des drippers. Ce sont des vapoteurs experts, qui maîtrisent leur matériel et les techniques de vape. On obtient avec cette technique plus de vapeur, plus de chaleur et un meilleur rendu des arômes. Un dripper est un atomiseur sans réservoir équipé d’une résistance faite à la main. Avec cette toute petite chambre de combustion et avec des résistances construites sur-mesure en fonction des préférences des utilisateurs, on va avoir une très belle restitution de saveurs et / ou beaucoup de vapeur. En ce qui concerne le hit, il va être favorisé par une plus grande chaleur de la vapeur. Les utilisateurs de drippers ont même tendance à réduire leur taux de nicotine suite à un trop gros hit.

La tête d’atomiseur ou résistance fait partie des éléments de la cigarette électronique qui doivent régulièrement être changés. Ne vous inquiétez pas, c’est une manœuvre très simple à réaliser et que tout le monde peut faire.

La tête d’atomiseur ou résistance fait partie des éléments de la cigarette électronique qui doivent régulièrement être changés. Ne vous inquiétez pas, c’est une manœuvre très simple à réaliser et que tout le monde peut faire.

Ainsi, quand on vapote régulièrement, il est très important de savoir comment la remplacer quand elle ne fonctionne plus correctement. Premier point à vérifier : changer la résistance n’est pas possible sur tous les modèles. Si vous avez un modèle jetable, n’allez pas plus loin. Par contre, si vous avez un modèle démontable, vous allez pouvoir changer la résistance et garder votre cigarette électronique.

L’espérance de vie d’une résistance est difficile à estimer car elle dépend essentiellement de votre fréquence d’utilisation. En moyenne, et sans aucune garantie, on peut l’estimer à environ 30 ml d’e-liquide consommés soit 15 à 30 jours de vapotage. Moins vous aspirez fort, plus vous préservez votre résistance. Mais si vous utilisez des liquides à forte teneur en VG qui sont plus gras et visqueux, vous allez devoir la changer plus souvent car elle s’encrassera plus rapidement.

Comment savoir si vous devez changer votre résistance ?

Si vous trouvez que le goût de votre e-liquide a changé : il est plus âcre ou a un arrière-goût de brûlé, si votre volume de vapeur diminue, si vous avez des fuites de e-liquide ou si vous n’entendez plus votre résistance crépiter lorsque vous appuyez sur le bouton de tir, c’est sans doute que vous avez détecté la fin de vie de votre résistance.

Une fois que vous avez déterminé que le changement était nécessaire, vous allez devoir choisir la résistance en fonction du modèle que vous utilisez. Les résistances ne sont pas interchangeables et vous devez vous assurer que la résistance que vous achetez est compatible avec votre modèle.

Comment changer sa résistance ?

Ensuite, vous allez identifier par quel côté vous devez changer votre résistance. Certains modèles demandent de retirer le couvercle supérieur, d’autres ont  besoin de dévisser la bague en bas du réservoir. Lorsque vous avez accès à la pièce, dévissez-la et remplacez-la par la nouvelle. Faites attention à bien aligner le pas de vis pour pouvoir visser la nouvelle résistance jusqu’au bout et bien droite. Si vous n’arrivez pas à visser la résistance jusqu’au bout, retirez-la et vérifiez qu’il n’y a rien qui bloque dans le pas de vis et recommencez. Vous serrez bien mais pas trop : n’oubliez pas que vous allez devoir la dévisser lorsque vous la remplacerez ! Remettez ensuite le couvercle supérieur ou la bague de serrage en place.

Avant la première utilisation de votre résistance, nous vous conseillons de l’amorcer en l’imbibant de liquide. Si vous vapotez sans l’amorcer, vous la faites chauffer contre du coton sec, ce qui va le « brûler » et provoquer un mauvais goût par la suite. Pour amorcer la résistance, il faut remplir le réservoir de liquide, refermer le réservoir, fermer les arrivées d’air. Sans allumer votre cigarette, vous devez inspirer par l’embout au moins 5 ou 6 fois comme si vous tiriez dessus. Cela a pour effet de pomper le liquide dans votre résistance. Sinon vous pouvez mettre quelques gouttes de e-liquide directement à l’intérieur de la résistance. Assurez-vous en premier lieu qu’il est possible d’apposer le liquide directement contre du coton.

Dernier petit conseil : si vous voulez augmenter la durée de vie de vos résistances, nettoyez complètement votre e-cig avant chaque nouveau remplissage.

Qui dit entretien de son mod dit entretien de sa batterie. Il y a deux types de mod électroniques : les mods à batterie intégré et les mods à batterie remplaçable.

Qui dit entretien de son mod dit entretien de sa batterie. Il y a deux types de mod électronique : les mods à batterie intégré et les mods à batterie remplaçable. Mais quelle est la différence entre les deux ?

Les batteries intégrées ont une durée de vie fixe. Environ 300 charge/décharge. Une fois que le mod ne tient plus la charge, il est préférable de le jeter. Nous vous déconseillons fortement de changer vous-même la batterie intégrée de votre mod.

Pour les batteries remplaçables ou interchangeables, si l’on voit que la batterie ne tient plus la charge, il suffit juste de racheter une nouvelle batterie. Pour les mod fonctionnant sur 2 voire 3 batteries, il est vivement conseillé d’utiliser les mêmes batteries ensemble. Si une batterie ne tient plus la charge et que vous voulez la changer, vous allez aussi devoir remplacer les 2 autres. Les batteries de cigarettes électroniques sont conçues par les fabricants pour supporter environ 300 cycles de charge/décharge. Si vous chargez votre e-cigarette tous les jours, on arrive donc à près de 10 mois d’utilisation.

Quand nous parlons de changement de batterie, nous évoquons donc les batteries interchangeables et non les batteries intégrées.

Changement de batterie – mode d’emploi

De toute évidence, la batterie du Mod n’est pas éternelle… La durée de vie de votre mod va dépendre de votre utilisation et de vos habitudes, mais il est quand même très rare d’avoir des batteries qui durent moins de 6 mois. Vous savez que la batterie de votre mod est en fin de vie lorsque votre autonomie va devenir de plus en plus courte. Elle ne tient plus la charge comme avant et ne répond pas à vos besoins… Si vous avez acheté un mod avec batterie changeable vous pouvez comparer l’autonomie de votre batterie avec une autre. Lorsque l’une d’entre elles tient clairement moins longtemps que l’autre, c’est qu’il va falloir la changer ! Si les deux batteries ne se rechargent pas correctement, vous avez peut-être un problème de chargeur.

Une fois que vous avez décidé de changer la batterie, attention au pas de vis et à la compatibilité du nouveau matériel, prenez-en une qui est compatible avec le matériel dont vous disposez déjà et suivez les consignes d’installation.

Quelques conseils pour augmenter la durée de vie de votre batterie :

  • Ne la laissez pas au soleil, à la chaleur ou à l’humidité.
  • Evitez également de mettre votre batterie dans votre poche avec des objets métalliques.
  • Nettoyez-la régulièrement, ainsi que le connecteur entre la batterie et le clearomiseur. Enlevez toutes traces d’humidité et de saleté qui pourraient créer des faux contacts et griller votre batterie.
  • N’attendez pas que votre batterie soit complètement à plat pour la recharger. Lorsque votre batterie est en faible charge, l’effort qui lui sera demandé pour maintenir la puissance normale sera beaucoup plus important que si elle était en charge suffisante. À force, cela va user prématurément la batterie qui va perdre peu à peu d’autonomie.
  • Evitez la surcharge : si vous laissez charger votre batterie au-delà de son temps de chargement, cela risque d’entraîner un surmenage et de faire baisser sa durée de vie.
  • Si vous n’utilisez pas votre e-cigarette pendant un petit moment, dévissez le clearomiseur de votre batterie pour économiser de la charge.

Nettoyer sa e-cigarette n’est pas très compliqué. Première étape, assurez-vous que votre vapoteuse se démonte pour éviter les mauvaises surprises…

Nettoyer sa e-cigarette n’est pas très compliqué. Première étape, assurez-vous que votre vapoteuse se démonte : certains appareils, jetables et non réutilisables ne peuvent pas être démontés donc hors de question de les nettoyer ! Ensuite, suivez les étapes suivantes, qui sont globalement les mêmes quel que soit le modèle que vous utilisez :

  • Dévissez le drip tip ou toute autre partie qui vous permettra d’accéder au réservoir de e-liquide.
  • Videz le e-liquide.
  • Si votre vapoteuse peut être complètement démontée, démontez tous les éléments. Sinon, dévissez simplement la tête d’atomiseur.
  • Nettoyez les différents éléments à l’eau claire et chaude. Assurez-vous que tout est correctement rincé et que le matériel est propre. N’utilisez surtout pas de savon, d’alcool ou tout autre produit. L’eau sera votre meilleur allié dans le nettoyage de votre cigarette électronique !
  • Secouez les différents éléments pour enlever la plus grosse partie de l’eau, laissez sécher quelques instants sur du papier puis essuyez les éléments avec un chiffon propre.
  • Rechargez en e-liquide, revissez la tête d’atomiseur et remettez tous les autres éléments en place.

Quelques autres conseils

Entre deux arômes de liquides différents, faites un rapide nettoyage. Ça vous permettra de vous débarrasser des traces de l’arôme précédent pour profiter de votre nouvel arôme dès les premières bouffées !

Si vous le pouvez, nettoyez votre vapoteuse une fois par semaine pour augmenter la durée de vie des différents composants.

Idéalement, après un gros nettoyage de votre e-cig, laissez les éléments reposer toute une nuit avant de les remonter, cela vous permettra de ne plus avoir aucune trace d’humidité.

Et si vous changez votre résistance, mieux vaut le faire après avoir nettoyé sa e-cigarette…

Si vous avez un atomiseur rechargeable, vous allez vite devoir apprendre à le recharger en e-liquide. Voici nos conseils pour remplir son atomiseur sans tracas.

Si vous avez un atomiseur rechargeable, vous allez devoir apprendre à le recharger en e-liquide. Voici nos conseils pour remplir son atomiseur sans tracas.

Lorsque vous remplirez votre cigarette électronique, faites attention. Si le e-liquide n’est pas toxique lorsqu’il est transformé en vapeur, mieux vaut éviter qu’il entre en contact avec la peau, les yeux ou la bouche. N’essayez pas non plus de le goûter, c’est très mauvais…

Cartomiseur

Si vous avez une cigalike rechargeable avec un cartomiseur, vous pouvez de nouveau remplir votre cartouche. Le remplissage n’est pas très compliqué : enlevez le bouchon de la cartouche avec une épingle ou un trombone, remplissez ensuite le petit bouchon en plastique fourni avec les cartouches d’e-liquides et rentrez l’autre extrémité de la cartouche dans le petit bouchon en plastique. Répétez ce geste deux ou trois fois puis rebouchez la cartouche. Vous pouvez aussi verser doucement le liquide par l’ouverture supérieure. Laissez la cartouche à la verticale 5 minutes puis vous pouvez vapoter.

Clearomiseur

Les modèles avec clearomiseurs se remplissent par le haut ou par le bas assez facilement. Les modèles les plus récents sont généralement équipés de remplissage par le haut. Pour le remplissage par le haut, dévissez le couvercle supérieur et verser le liquide dans les fentes latérales. Ne  remplissez surtout pas par le trou central sous peine de noyer la résistance. Pour le remplissage par le bas, dévissez la base d’atomiseur, atomiseur tête en bas pour ne pas déverser le e-liquide, avant de remplir le réservoir.

Ici aussi ne remplissez pas jusqu’en haut. La contenance de ces modèles est généralement plus importante et donc la quantité de e-liquide sera supérieure à celle des tanks. Enfin, n’oubliez pas de vérifier que la résistance est correctement vissée avant de commencer à vapoter.

Vous avez décidé de vous lancer et d’acheter votre première e-cigarette. Bravo ! Vous allez donc devoir choisir votre première vapoteuse.

Vous avez décidé de vous lancer et d’acheter votre première e-cigarette. Bravo ! Vous allez devoir choisir votre première vapoteuse. Mais là, vous risquez de paniquer : vous vous retrouvez face à une multitude de modèles et vous ne savez pas quoi prendre…

Commençons par le plus facile : ce que l’on vous déconseille ! Evitez les cigarettes électroniques de première génération, les cigalikes. Vous pouvez être séduit par leur look, qui ressemble beaucoup aux cigarettes traditionnelles, mais vous risquez d’être déçus par le produit. Les cigalikes produisent peu de vapeur, le rendu de saveurs est très faible, tout comme le taux de nicotine. Vous ne retrouverez pas la sensation de hit, le petit picotement de la gorge. Et l’autonomie des batteries n’est pas vraiment satisfaisante.

A l’inverse, n’allez pas vers des produits trop techniques : une e-cigarette trop puissante avec des réglages complexes peut vous décourager.

Et donc, ce que l’on vous conseille pour débuter, c’est un modèle de cigarette électronique rechargeable, simple d’accès : le starter kit tout-en-un. Il vous permettra de vapoter une journée complète sans avoir à recharger la batterie. Les temps de charge sont courts, les modes d’utilisations sont clairs. Et la recharge en e-liquide est facile et leur prix est souvent attractif !

Si l’on devait vous orienter un modèle basique standard pour démarrer, le plus simple serait de choisir un dispositif rechargeable cylindrique. Il devrait convenir à la majorité d’entre vous. Par contre, sa simplicité est à la fois son avantage et son inconvénient. Ces modèles n’ont pas de réglages et ne s’adapteront pas à l’évolution de votre pratique. Si vous voulez plus de polyvalence, il va falloir vous diriger vers un modèle un peu plus complexe de type mod électronique. Ces équipements modulaires qui sont le plus souvent équipés d’écrans, vous donnent beaucoup d’informations comme l’autonomie de la batterie, la puissance, la valeur de la résistance, le nombre de bouffées prises etcetera. Les mod vont ainsi vous permettre de modifier la puissance ou votre mode de vape.

Mais finalement, au moment de choisir votre première e-cigarette, ce qui compte c’est ce que vous en attendez et l’utilisation que vous en ferez. Est-ce que vous aimez le côté high tech et adorez les produits complexes ? Ou peut-être que vous voulez absolument quelque chose qui ressemble à une cigarette ? Est-ce que vous voulez remplacer complètement la cigarette par la vape ?

En résumé…

La cigalike est le produit qui ressemble le plus aux cigarettes. Les mods et les box vont être des produits plus techniques avec des réglages de puissance fins. Enfin, notre conseil : la cigarette électronique rechargeable. Elle est parfaitement adaptée pour une utilisation quotidienne, tout en restant simple et accessible.

Tout d’abord pourquoi vouloir agir sur la puissance de sa e-cig ? En modifiant la puissance de sa e-cigarette, on va agir sur le hit en favorisant davantage de chaleur et de production de vapeur.

Tout d’abord pourquoi vouloir agir sur la puissance de sa e-cig ? En modifiant la puissance de sa e-cigarette, on va agir sur le hit en favorisant davantage de chaleur et de production de vapeur.

Nous sommes obligés de commencer par un peu de théorie… Quand on parle de puissance dans une e-cigarette, on s’appuie sur la loi d’Ohm.

Cette loi nous dit que la Tension (U, en volt) de votre accu est égale à la Résistance (R, en ohms) de l’atomiseur multiplié par l’Intensité du courant électrique qui la traverse (I, en ampères). La tension et le courant électrique sont des indications concernant la batterie de votre e-cig

On a donc U = R x I (ou I=U/R si on préfère)

Comme la Puissance (P, en watts) est calculée en multipliant la Tension (U, en volt) par l’Intensité du courant électrique (I, en ampères), on a l’équation suivante :

P = U x I

Qui devient P = ( U x U ) / R en remplaçant I par U/R selon la loi d’Ohm.

Et donc, en résumé, la puissance ou wattage est calculée en fonction de la tension ou voltage délivrée par la batterie mais également en fonction de la résistance vissée sur votre batterie.

Si vous utilisez un Mod, vous allez pouvoir faire varier votre puissance. Selon le matériel que vous utilisez, il y a deux solutions :

Changer la tension

Avec une batterie à tension variable, vous allez pouvoir modifier la tension émise. Fixez les paramètres sur une tension basse si vous souhaitez un hit léger. Si vous souhaitez plus de vapeur et que vous voulez un hit puissant, vous allez fonctionner à haute tension. Généralement, si vous savez à quelle puissance vous voulez vapoter et que vous connaissez la valeur de votre résistance, il va falloir que vous fassiez un petit calcul pour déterminer votre tension : U = racine carrée de (PxR). Sinon, essayez de faire varier ce paramètre jusqu’à ce que vous trouviez une valeur qui vous convienne. La majeure partie des fabricants indique la plage de puissance préconisée sur leurs résistances ou sur l’emballage.

Changer la puissance

Avec un mod à puissance variable, vous allez pouvoir modifier les paramètres complets  de votre puissance. Pas besoin de régler la tension car elle est directement liée à la puissance. Cela vous évite les calculs complexes ! Donc si vous savez à quelle puissance vous voulez vapoter, il vous suffit de régler vos paramètres de puissance à la valeur souhaitée.

A savoir : vous entendrez peut-être parler de voltage pour la tension et de wattage pour la puissance. Ce sont de parfaits anglicismes avec des termes anglais qui ont été francisés !

La vaper’s tongue, ou « langue du vapoteur » en français, vous l’avez sans doute déjà eue, sans forcément pouvoir poser des mots dessus. Il s’agit communément de la perte temporaire, totale ou partielle, du goût.

La vaper’s tongue, ou « langue du vapoteur » en français, vous l’avez sans doute déjà eue, sans forcément pouvoir poser des mots dessus. Il s’agit communément de la perte temporaire, totale ou partielle, du goût. La vaper’s tongue désigne aussi le dégoût soudain pour un e-liquide qu’on apprécie normalement.

Et oui, à force de vaper toute la journée des liquides plein de saveurs, il y a saturation.

Mais qu’est-ce que le goût ?

Le goût est un sens qui provient principalement de la langue et de ses papilles gustatives. L’être humain en possède entre 2 000 et 10 000 qui détectent 5 goûts différents : sucré, salé, acide, amer, et umami. Le reste du goût provient de l’odorat.

Quelles sont les causes de la vaper’s tongue ?

Plusieurs raisons sont possibles. La plus commune est que vous vapez le même liquide depuis trop longtemps. Vous pouvez également avoir les papilles endommagées, cela arrive aux fumeurs (ou aux vapoteurs-fumeurs) et aux amateurs de nourriture très épicée ou très acide.

D’autres causes sont possibles, comme la déshydratation ou le nez bouché suite à un rhume ou une allergie. Enfin, d’après certains témoignages sur Internet, un atomiseur encrassé pourrait également provoquer la vaper’s tongue.

Comment faire passer les symptômes ?

  1. Changer de eliquide. C’est souvent la solution la plus simple qui est la plus efficace.
  2. Utiliser temporairement des liquides plus riches en saveur.
  3. Boire beaucoup d’eau, pour nettoyer ses papilles et s’hydrater.
  4. Faire un reset des papilles avec du café. Technique utilisée par les parfumeurs et les sommeliers, renifler des grains de café frais remettrait à zéro notre goût.
  5. Croquer dans un citron. Ça va piquer un peu mais c’est efficace si vous n’aimez pas le café.
  6. Se brosser les dents. En plus ça donne un petit goût mentholé.
  7. Vaper sur du matériel propre avec une résistance en bon état.
  8. Vous pouvez également penser au dripper pour changer de saveurs régulièrement !

Load More