FAQ

FAQ : questions sur la vape, la cigarette électronique, les e-liquidesPour visualiser les différentes questions de cette FAQ, cliquez sur le thème qui vous intéresse et explorez les différents sujets proposés. Pour lire la question et sa réponse en détails, il vous suffira ensuite de cliquer sur le + situé à gauche de chaque question.

Bonne lecture !

E-cigarette et tabac (2)

Si vous souhaitez passer de la cigarette à la e-cig, vous êtes au bon endroit. Vous pouvez utiliser la vape comme substitution au tabac sans frustration.

Vous pouvez utiliser la cigarette électronique comme substitution à vos cigarettes de tabac sans frustration. Elle va vous permettre à la fois de garder la gestuelle du fumeur et de conserver un apport en nicotine. Beaucoup de vapoteurs ont complètement arrêté de fumer des cigarettes de tabac grâce à la vape.

Alors la première chose à savoir, c’est que vous n’avez pas besoin d’arrêter de fumer avant de commencer à vapoter. Le premier mois par exemple, vous pouvez essayer la e-cigarette en parallèle de la cigarette traditionnelle. Mais si vous le pouvez, arrêtez de fumer quand vous commencez à vaper. Les produits dû à la combustion de la cigarette traditionnelle ayant irrité la gorge, la vapeur de e-cig va pendant un à deux semaines vous faire tousser. Une fois votre gorge totalement remise, votre toux disparaîtra !

La première étape, c’est le choix du modèle et surtout de l’arôme. Vous allez essayer de trouver le e-liquide qui vous apportera les meilleures sensations. Chacun est différent donc il y a des chances que vous deviez expérimenter plusieurs liquides avant de trouver celui qui vous convient. Le but pour vous, ça va être d’essayer de recréer le meilleur ‘hit’, cette sensation de picotement dans la gorge et surtout d’éviter les symptômes du sevrage tabagique. J’imagine que vous n’avez pas envie d’être anxieux, impatient, déprimé… Donc autant accorder du temps à cette étape ! De manière générale, commencer avec un goût tabac ou mentholé est recommandé car proche de la cigarette traditionnelle.

Si vous n’êtes pas satisfait, n’hésitez pas à tester un dosage de nicotine plus fort ou un nouvel arôme. Cela peut radicalement changer votre perception de la vapoteuse.

Privilégiez les atomiseurs au tirage serré (inhalation indirecte), car vous retrouverez un style de vape similaire à la cigarette.

Quel impact sur la santé au cours du sevrage ?

Au bout de quelques jours, vous allez commencer à ressentir les bénéfices de l’arrêt du tabac : vous allez retrouver votre odorat, et une partie de votre goût va aussi revenir.

Au bout d’un mois, on constate que la cigarette électronique remplace progressivement les produits du tabac. Vous pouvez à partir de ce moment diminuer les doses de nicotine mais ne précipitez pas les choses. Le but est de ne pas revenir à la cigarette et de ne pas créer de frustration.

Et surtout, prévoyez du matériel de secours : recharges e-liquides et batteries ! Si vous tombez en panne, il y a de grands risques que vous rachetiez un paquet de cigarettes… On vous conseille aussi d’avoir toujours deux e-cigarettes pour éviter les tracas de la vie.

Vapoter – Fumer : comment connaître les différences ? Vapoter : c’est inhaler de la vapeur qui provient d’une cigarette électronique. Fumer : c’est inhaler la fumée dégagée par une substance à base de tabac qui a brûlé.

Commençons simplement par des définitions de vapoter – fumer :

Vapoter : c’est inhaler de la vapeur qui provient d’une cigarette électronique. Fumer : c’est inhaler la fumée dégagée par une substance à base de tabac qui a brûlé.

Par comparaison à la combustion du tabac, la cigarette électronique va venir vaporiser un e-liquide. Ces e-liquides sont généralement constitués de composés alimentaires, comme la glycérine végétale, le propylène glycol ou les arômes, qui ne posent pas de risques pour la santé. La nicotine qui peut être présente dans les cigarettes électroniques reste un produit addictif mais avec les e-liquides, vous pourrez choisir le dosage de nicotine que vous souhaitez en fonction de vos besoins pour ne pas ressentir de situation de manque.

On a donc d’une part une combustion et d’autre part une production d’un aérosol que l’on qualifie de vapeur. La vapeur de la e-cigarette est formée de particules gazeuses suite à la vaporisation du e-liquide. Pour les e-liquides à base de popylène glycol, 95% de ces particules disparaissent dans l’air dans la minute qui suit. Il n’y a pas de composant cancérogène, de monoxyde de carbone ou de particules solides dans la vapeur, à l’inverse de la fumée de cigarettes.

Les produits du tabac contiennent de nombreux additifs qui, une fois brûlés, s’avèrent toxiques. Le tabagisme aurait ainsi fait plus de 100 millions de morts dans le monde. Les cancérogènes sont à l’origine des cancers du tabac. Le monoxyde de carbone et les particules fines vont augmenter les risques cardio-vasculaires. En plus, les particules solides de la fumée de cigarette risquent de pénétrer votre organisme et de s’installer dans vos bronches et vos poumons même si vous ne fumez pas. A l’inverse, les risques liés au vapotage passif seraient 100 fois moins élevés. La cigarette électronique permettrait ainsi de réduire les risques de graves pathologies.

Différences en termes de ressenti

Avec la vape, vous allez pouvoir mettre derrière vous les odeurs de tabac froid, la toux, le manque de goût ou d’odorat. Pas de combustion, donc pas de goudron, pas d’odeur désagréable : uniquement de la vapeur aromatisée très légèrement parfumée. Et vous gardez la même gestuelle et conservez l’apport en nicotine ce qui rend le sevrage plus facile. Un vapoteur retrouve au bout de quelques semaines (voire quelques jours pour les plus chanceux) son souffle, son appétit, le goût, son teint est moins gris et les infections respiratoires chroniques diminuent !

Load More