Plusieurs banques refusent désormais de financer l’industrie du tabac

Et si le Big Tobacco perdait le soutien des principales banques mondiales ? Cette tendance semble en marche, avec la signature le 26 septembre dernier d’un accord global en ce sens. Plus de 120 organismes bancaires se sont engagés à ne plus participer au financement des compagnies de tabac.

Il s’agit en effet d’un appel général visant à mettre un frein au financement du tabac à travers le monde. Des gouvernements, des associations de santé et des banques se sont alliés dans ce but. Baptisé Tobacco Free Finance Pledge, ce mouvement a été lancé à New York durant l’assemblée générale des Nations Unies.

L’appel a d’ailleurs été soutenu par le gouvernement français ainsi que par les autorités australiennes. Parmi les grands groupes signataires, on retrouve des sociétés bancaires telles que BNP Paribas, Allianz, Natixis, Generali ou encore Aviva. L’objectif : participer à la lutte antitabac en s’attaquant au financement des géants du secteur.

banques

Une collaboration internationale pour lutter contre le tabac

Les signataires de cet appel justifient leur décision par la nécessité de combattre les risques sanitaires liés au tabac. Chaque année, sept millions de personnes dans le monde décèdent de maladies causées par la cigarette. Le mouvement rappelle ainsi les « effets dévastateurs du tabac sur la société » qu’il est indispensable d’endiguer.

Les banques ayant signé l’appel souhaitent donc sensibiliser le grand public à la question de la lutte contre le tabac. Elles s’engagent à refléter les valeurs des Nations Unies en stoppant prêts, investissements et assurances avec l’industrie du tabac. Les financements « tobacco free » seront désormais fortement encouragés par ces organismes.

Cette initiative met en avant le rôle essentiel joué par les institutions financières dans la lutte contre le tabagisme. Avec Tobacco Free Finance Pledge, un nouvel outil est disponible pour encourager l’éclosion d’un monde sans tabac.